Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

4 février 2009 3 04 /02 /février /2009 15:09


Comme annoncé sur ce blog bien avant RFI (Radio France Internationale), le gouvernement a nommé un PDS (Président de Délégation Spéciale) hier, en lieu et place du Maire élu. J’avais même le nom de ce dernier sur lequel j’ai maintenu le black-out jusqu’à sa divulgation officielle. L’Etat a donc rallumé le feu. Les ultras ont gagné et vont truster les places d’honneur. Et pourtant, beaucoup de membres du gouvernement ont adopté un ton conciliant mais apparemment, leurs voix n’ont pas eu grande portée.

 

Du côté du mouvement de contestation, on assiste à la même logique. Andry Rajoelina portait des aspirations inassouvies depuis 2002. Ce qui lui a valu le soutien décisif de la société civile, la seule par l’intermédiaire de ses associations dont le Conecs  (Conseil économique et social) à avoir dénoncé les dérives du régime en matière de monopole économique, de détournements des lois et de restrictions des libertés. La victoire apparaissant comme probable, on a vu arriver des résistants de la 25ème heure pour essayer d’avoir une part du gâteau. Ces derniers confortent le Maire dans une surenchère, seul moyen pour eux d’apparaître sur la scène.

 

Ces individus, dans les deux camps, ne veulent pas d’une conciliation trop rapide, qui ne leur permettrait pas de surclasser les modérés et les vrais démocrates. Sans une aggravation de la tension, on n’aurait jamais entendu parler de la destitution du Président, ni de celle du Maire.

 

Guy Rivo Randrianarisoa, le nouveau  PDS, était apparu brutalement en France à la fin du conflit de 2002. A l’époque, alors que tous les analystes s’attendaient à une officialisation du travail effectué par les leaders de la diaspora en charge de la diplomatie et de la communication du Président pendant ce conflit, c’était un groupe d’inconnus qui débarquait.

 

Outre le nouvel ambassadeur d’alors, qui clama haut et fort ses liens de parenté avec le toujours ministre des Affaires étrangères, et le nouveau PDS nommé hier, lui aussi un neveu, il y avait Hélian Ralison, conseiller inamovible à l’Ambassade

 

Puisque Guy Rivo Randrianarisoa apparaît maintenant comme un personnage de premier plan, je livre une petite partie des notes confidentielles dont je dispose afin que chacun puisse se faire une opinion de ceux qui prétendent nous gouverner.

 

« Nommé en décembre 2002 comme Conseiller économique à l’Ambassade de Paris, sa première action était de mettre en route le site internet de l’Ambassade par une de ses connaissances de Dijon pour un budget de plusieurs milliers d’euros. Ce site jusqu’à présent ne fonctionne pas vraiment…

Guy Rivo Randrianarisoa prétendait être titulaire de diplômes universitaires dont l’authenticité n’a jamais été vérifiée.

Il a fait parler de lui comme étant le patron d’une grosse société « off shore » et s’est présenté un jour à l’Ambassade à bord d‘une Ferrari rouge qu’il a revendu pour en acheter une autre de couleur jaune. Il a fait l’objet de critiques de certains médias mais à l’époque personne n’a prêté attention… Il a convaincu JP (l’ambassadeur) de faire acheter par l’Ambassade deux véhicules Peugeot 406 pour son usage personnel et pour le Conseiller Hélian Ralison ».

 

Depuis plusieurs semaines, des individus défendant la politique de l’Etat sont à plein temps sur les forums de la diaspora. Ils mènent une guérilla contre tout ce qui n’est pas pro-gouvernemental au point que le webmaster de Sobika.com a dû sortir un édito aujourd’hui pour faire part du péril pesant sur son site menacé par ces internautes très particuliers en raison de son indépendance dans le traitement de l’information. Cela a valu un démenti de la part des responsables du site Tim indiquant qu’ils ne cautionnaient pas ce genre d’attitudes. Il n’empêche que les propos diffamatoires ou menaçants ont été bien tenus dans le but de déstabiliser et de décrédibiliser tout ce qui s’oppose à la propagande officielle.

 

Les mailing-list circulant avec mon nom me présentant comme un ennemi de la nation de connivence avec l’ancien Président Didier Ratsiraka, ou les attaques contre Sobika.com sont certainement issus du même groupuscule que Sobika.com dénomme les « fanatim ». Heureusement écrits sans trop de finesse, ces messages n’arrivent pas à atteindre leurs objectifs, mais parviennent par contre à contrarier tout débat d’idées serein.

 

Plus que jamais, ce pays a besoin de grandes consciences (et non de « bonnes » consciences), de personnes courageuses capables de défendre des grands idéaux. C’est en fortifiant ces valeurs qu’on peut espérer transformer l’enfer en paradis. Nelson Mandela, Desmond Tutu, l’Abbé Pierre, Martin Luther King ou Aung San Suu Kyi appartiennent maintenant à l’humanité.

Cette dernière, Prix Nobel de la Paix et toujours en résidence surveillée, a eu ces mots qui s’appliquent si bien à Madagascar : «La vérité, la justice et la compassion sont souvent les seules défenses contre le pouvoir impitoyable»

Quand les hommes et femmes droits ne se lèvent pas, et restent tranquillement au chaud dans la « majorité silencieuse », ce sont les violents et les arrivistes qui tiennent le haut du pavé, y compris sur les forums.

 

 

Merci à l'internaute qui m'a envoyé l'illustration. Ce genre de caricature circulerait beaucoup dans le milieu informatique de la Grande Ile. Il reste encore la liberté de rire (de nos malheurs).


Alain Rajaonarivony

 

 


Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

RAZAFY 05/02/2009 14:48

"Tout ce que je sais, c'est que, dans un pays, avec un minimum d'état de droit, ce TGV aurait été arrêté depuis longtemps pour son mouvement insurrectionnel.Ne pas oublier qu'il a une centaine de morts à son actif !Le reste c'est de la littérature"C'est logique et réaliste.... Tongava any an-tanàna raha te ahalala ny marina fa aza be famaritra !!!!

Koberoa75 05/02/2009 11:58

Tout ce que je sais, c'est que, dans un pays, avec un minimum d'état de droit, ce TGV aurait été arrêté depuis longtemps pour son mouvement insurrectionnel.Ne pas oublier qu'il a une centaine de morts à son actif !Le reste c'est de la littérature

LA LETTRE DE L'OCEAN INDIEN N° 1027 04/02/2009 19:10

25/01/2003 MADAGASCARAlternance à l'ambassade à ParisUne bonne partie du staff de l'ancien ambassadeur à Paris demeure mais son successeur commence à mettre en place son équipe.Une alternance toute en douceur est à l'?uvre à l'ambassade de Madagascar à Paris. Les fonctionnaires en poste sous le précédent ambassadeur, Malala Zo Raolison demeurent, même si certains ne mettent plus les pieds à l'ambassade que pour percevoir leur salaire. Tel est le cas de Danielle Ratsiraka, la nièce de l'ancien chef de l'Etat malgache. D'autres, comme Xavier Rakotonirina, en poste depuis plusieurs années, sont pressentis pour une promotion. Le nouvel ambassadeur, Jean Pierre Razafy Andriamihaingo, a effectué quatre nominations par note de service en décembre 2002. Il a désigné une femme de 27 ans, Liva Judic, pour s'occuper de sa communication. Titulaire d'un Master en économie décroché aux Etats-Unis, elle travaillait comme journaliste dans l'une des tours du World Trade Center à New York, lors des attentats du 11 septembre 2001. Liva Judic est la filleule de Raymond "Moxe" Ramandimbilahatra, le porte-parole du président Marc Ravalomanana.La responsabilité de veiller à la sécurité de l'ambassade a été confiée à l'ex-policier français à la retraite depuis 1994, Roland Razafimbelo, dont l'épouse, Josette, qui travaille au consulat américain à Paris, est la tante de l'ambassadeur malgache. Roland Razafimbelo a joué, au milieu des années 1990, un rôle mal élucidé dans le scandale Flamco (LOI n°654) aux côtés du président de l'Assemblée nationale malgache de l'époque, Richard Andriamanjato.Pour sa part, Guy Rivo Randrianarisoa, neveu du ministre des affaires étrangères, Marcel Ranjeva, s'occupera des affaires économiques à l'ambassade malgache à Paris. Mais cet homme de 35 ans, titulaire d'une maîtrise en économie obtenue en France, serait encore indécis, ne sachant s'il doit abandonner l'espoir de travailler dans le privé en France pour un salaire bien supérieur à ce qu'il percevra comme fonctionnaire malgache. D'autant qu'il a des goûts de luxe : il possède une voiture Ferrari rouge qu'il sort pour les grandes occasions. Enfin, Helian Ralison a été chargé des affaires politiques à l'ambassade. Ingénieur ayant travaillé à la Caisse des dépôts et consignations en France, il a été proche de Imbe Jakoba, lorsque celui-ci était ambassadeur de Madagascar auprès de l'Unesco, du temps de l'ex-président Albert Zafy.LA LETTRE DE L'OCEAN INDIEN N° 1027

Patton 04/02/2009 18:16

Oui, ou sont les personnes capables de sortir Madagascar de ce bourbier ou l'a entrainé Ravalomanana- car il ne faut pas oublier le point de depart de tout: abus de pouvoir , baillonnement de la presse de celui a qui il ne pardonnera jamais d'avoir fait perdre sa Mairie et sa ville a son parti. Car son but était de mettre main basse sur toute l'économie mais aussi sur tout le pays - C'est le petit Napoléon malgache. Et il prend vraiment les malgaches pour des imbéciles, moutons de panurge qui auraient dit Amen a tout ce qu'il fait. Il faut rendre hommage a Andry Rajoelina - d'avoir eu le courage d'éveiller la conscience des madinika qui avaient deja une déception tres latente. Malheureusement, jusqu'a ce jour il semble dépassé?? par ses ardeurs et manque un peu de clairvoyance et du coup le peuple déboussolé le laisse tomber. Jusqu'ou on ira? Je vois ici et la des communiques que le sommet de l'OUA aura bien lieu, que le Dictateur a destitue le Maire: tout cela montre la petitesse d'esprit du President qui fait de la retaliation  !! A lui aussi il faut lui soigner son ego Je repete ce que j'ai dit, il faut en appeler a l'opinion internationale ( ni l'OUA, ni la Francophonie) pour arreter l'hégémonie de Ravalomanana, exhorter le peuple a ne pas baisser les bras - trouver une autre maniere de resister et inviter le FJKM a ne pas etre l'homme de paille de Ravalomanana.Trouver des hommes nouveaux, patriotes incorruptibles pensant aussi au bien général , non parvenus, non issus de  la classe dirigeante malgache qui depuis qq temp souffre d'endogamie chronique. Alors, j'abonde dans votre sens il faut les trouver !!