Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

28 août 2012 2 28 /08 /août /2012 08:47

 

 

 

2011.01 Nadine à Mandritsara 164056 176927615679303 100000Cela faisait plusieurs jours que les différents responsables sollicités prenaient la tangente. Finalement, c’est Andry Rajoelina lui-même qui téléphonera à Olga Ramaroson, ministre de la Population et des affaires sociales pour lui signifier qu’une marche blanche en souvenir de Nadine n’était pas souhaitable. En clair, la marche prévue d’Ambohijatovo (Place de la démocratie qui porte bien mal son nom) à Mahamasina, était interdite.

 

Ce 28 août 2012, jour anniversaire de l’assassinat de l’ancienne ministre, seule une cérémonie du souvenir au Palais des sports sera tolérée. Le pouvoir aurait mieux apprécié l’oubli complet. Lui-même s’y emploie en faisant le black-out total.

 

On peut attendre longtemps les résultats des enquêtes officielles. Le propriétaire du Black Shark n’a pas été auditionné. Sur l’ordre du chef de région d’Analanjirofo, l’épave du bateau qui était gardée pour les besoins de l’enquête a été détruite. Il y a donc eu destruction d’éléments matériels qui auraient pu permettre une reconstitution.

 

Avec Nadine Ramaroson mourront plus d’une dizaine de personnes (collaborateurs ou simples sauveteurs). Ce jour du 28 août 2012 est celui du souvenir. Alain Ramaroson, son oncle, a promis de sortir les résultats de sa propre enquête. Quelques soient les conséquences, il faut qu’il tienne parole… 

 

Un des plus grands hommages que l’on a rendu à Nadine se trouve dans un rapport américain. Très critique envers la HAT, accusée à juste titre de violer les Droits de l’homme, une seule action trouve grâce aux yeux de l’équipe d’Hillary Clinton : «The de facto Malagasy government made negligible efforts to protect victims. One of the few de facto government officials to demonstrate commitment to working on trafficking, the de facto Minister of Population and Social Affairs who formerly coordinated the repatriation of victims from Lebanon, died in an accident in August 2011. Following the March 2011 repatriation of 85 women, government officials – including the honorary Malagasy consul in Lebanon – failed to organize any additional repatriations or support repatriations organized by NGOs during the year. In March 2011, over 600 Malagasy awaited repatriation from Lebanon, 140 of which were classified as victims in need of emergency repatriation. In 2011, an NGO organized the repatriation of 427 Malagasy citizens, 153 of whom reported physical, psychological, or sexual abuse…»

 

 

Photo 016 Jao Jean

 


Nadine Ramaroson avait donné à ce pouvoir un visage humain, loin des violences envers les manifestants, du trafic de Bois de rose ou de la pédophilie triomphante. Il est probable que d’autres initiatives auraient été relevées si la ministre n’avait pas été arrêtée violemment dans la mission qu’elle s’était assignée. Elle avait dénoncé, par exemple, Jao Jean, «sénateur désigné» par Andry Rajoelina, pour ses agressions pédophiles, ce qui a fortement déplu en haut lieu. Mais c’était une promesse qu’elle avait faite à ses «amis» Facebook...

 

Il y a un temps pour tout. Le temps de la justice et du châtiment viendra…

 

 

Alain Rajaonarivony

 

Photo 1 : Nadine traversant à pied une rivière à Manditsara avec son équipe lors d'une mission. On est loin des fastes du pouvoir.

Document : Lettre de Nadine Ramaroson à Andry Rajoelina concernant le cas Jao Jean datée du 4 août 2011. Le genre de missive qui n’était pas appréciée…

 

 

 

Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires