Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 16:43


Depuis le début de la crise, les différents ambassadeurs en poste dans la Grande Ile ont joué leurs rôles de messagers. Nonce apostolique, représentant de l’Union Européenne, ambassadeurs ayant déjà présenté leurs lettres de créance ou non, chacun y est allé de sa déclaration ou de son analyse.

 

Du côté malgache, leurs homologues ont aussi parfois été très actifs. Denis Andriamandroso, en Afrique du Sud, est resté aux côtés de Marc Ravalomanana et agit en conséquence. Guy Rajemison, ambassadeur à Genève, s’est clairement positionné dans le camp de la HAT (Haute autorité de transition), et cela depuis le début du coup d’état. Il est même maintenant nommé vice-président de cette entité. Lors de la réunion de Bruxelles début juillet (voir article «TGV* Paris-Bruxelles»), les diplomates en poste dans ce pays ont pris parti en n'accompagnant pas la délégation de Madagascar convoquée par l'Union européenne.

 

A Paris, par contre, les choses sont beaucoup moins claires alors que la crise secouant le pays provoque parfois des tensions au sein même de la chancellerie. Depuis des mois, des personnes désignées par la HAT mais non accréditées par le Quai d’Orsay qui ne reconnaît pas officiellement le gouvernement putschiste, y travaillent en contradiction avec les procédures diplomatiques. L’Ambassadeur n’y trouve rien à redire, ou n’ose rien dire, ce qui provoque l’irritation de membres de la diaspora légalistes. Mais les violences ont été très souvent le fait des partisans du coup d’état, et non l’inverse, contrairement à ce que prétendent les propagandistes de le HAT. Les affrontements ont commencé à l’arrivée de Rinah Rakotomanga, nommée chargée d’affaires par la HAT en mai 2009. Repoussée à plusieurs reprises par des citoyens légalistes qui gardaient l’Ambassade, elle a employé les grands moyens. Un de ses suiveurs, Imbe Lalaina n’a pas hésité à casser la baie vitrée de l’Ambassade. Les vigiles armés de barres de fer et leurs chiens sont ensuite passés à l’offensive. Cela n’a pas suffi pour qu'elle puisse prendre possession de son poste. Ces évènements ont duré plusieurs semaines.

 

Au plus fort des affrontements, l’Ambassadeur, Narisoa Rajaonarivony, s’était fait porter pâle. «Tiko boy» pur jus, comme Guy Rajemison Rakotomaharo, son collègue de Genève, le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas monté au créneau pour défendre son boss. Mais surtout, il n’a pas fait son boulot d’Ambassadeur, en ne portant pas plainte contre les individus qui se sont rendus coupables de voies de fait au sein de la Chancellerie. En entretenant le silence, il a laissé désemparés les Malgaches sous sa juridiction. Grosso-modo, tout le monde pouvait faire n’importe quoi !

 

L’Ambassade de Paris a ressemblé parfois au 13 mai. Heureusement, nous sommes avenue Raphaël, avec les flics français qui ont quadrillé le périmètre. Paris devait être un poste sympa et prestigieux, c’est devenu le plus casse-gueule ! On compatit à la douleur de son Excellence qui a dû se sentir arnaqué. Certes, ce n’est pas exactement les Ferrero rochers, mais cela fait aussi partie du job. Un mot de lui à l’endroit de ses concitoyens pour les rassurer et expliquer la situation serait bien perçu!

 

Photo : un jeune malgache interpellé par la police française après une échauffourée à l’Ambassade, le 8 septembre 2009 (Sobika)

 

 

Alain Rajaonarivony




Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

faire part de mariage 15/09/2010 11:52


Bon site, grand merci pour vos idées et je suis pleinement d'accord. J'insiste, oui votre travail est bien bon, plus particulièrement pour les néophytes. PS : Vous avez une très belle plume, bravo
!


Disapora 19/09/2009 14:32

 Je connais très bien son excellence, en tant que technicien spécialiste de la gouvernance il déplore la situation actuelle à Madagascar. Il n'a jamais voulu être associer à tout acte de violence que ça vienne des légalistes ou des « HATistes ».C'est un technicien pur et dur des politiques publiques et de la gouvernance je vois mal Narisoa Rajaoanrivony supporté des actes de barbarie ou de représailles aussi bien du camp de Ravalomana que du camp de Rajaoelina. C'est un  homme de consensus et je suis sûr que dans sa pensée intime il pense qu'il ne puisse y avoir de stabilité politique durable sans consensus et sans partage de pouvoir.
C'est un homme a la recherche d'une meilleure voie et tel que je le connais il doit écrire quelque chose  en ce moment sur le mode de gouvernance a madagascar. Dans tous les cas, Ravalomanana, Rajaoelina, Ratsiraka, Zafy ou n'importe quelle dirigeant malgache aurait besoin de la sagesse et des compétences de cet enfant prodige de Madagascar
 
De toutes les façons la résolution de cette crise ne peut avoir lieu qu'a Madagascar et tout acte de violence mené à Paris ne peut qu'aggraver la situation.

moks 12/09/2009 00:52

Alain,Ce que vous avez écrit à propos des violences à l'ambassade est tout à fait inexact. J'ai suivi ces événements de très près et je peux vous assurer que les gtt étaient les plus nombreux et les plus violents. D'ailleurs, ces derniers se targuent de faire peur aux "foza" sur leur site et les vidéos qu'ils mettent eux-même en ligne, peuvent en attester. Rinah et ses sbires ont certes essayé à plusieurs reprises de pénétrer dans l'ambassade alors gardée par les légalistes, mais jamais, ils n'ont bléssé de membres du gtt. C'est au cours de ces tentatives que le sinistre Lalaina Imbe a commis ses méfaits tout à fait condamnables. Mais souvenez-vous des assauts à répétition des gtt quand cette fois-ci, elle était occupée par les pro-hat. Les quatre militaires qui gardaient l'ambassade ont été littéralement lynchés et deux d'entre eux ont été bléssés dont un grièvement. L'ambassadeur dont vous dénoncez l'attitude car selon vous, il aurait dû défendre celui qui l'a fait cad Ravalomanana, a, ce jour là, comme lors des suivants laissé faire, alors qu'il aurait pu réquisitionner la police française présente sur place dans un but d'éviter  des bléssés. Le ministre conseiller a pris la bonne décisions mardi dernier car grâce à l'autorisation qu'il a signée, à son corps défendant certes, on a pu éviter probablement et sans exagérer, des morts. En effet, des jeunes pro ra8, reniés par le gtt, sont en effet venus comme à l'accoutumée, à l'ambassade faire le coup de poing avec le camp d'en face. Mais ils ne sont plus venus les mains nues. Ils étaient équipés de poings américains, de barre de fer et autres tridents. Deux membres de la sécurité de l'ambassade ont été bléssés à la tête et c'est pour ces raisons que quatre d'entre les agresseurs ont été interpellés par la police française, gardés à vue et déférés au parquet hier jeudi pour violences en bande organisée et détention d'armes blanches.Je peux comprendre votre aversion, que je partage, pour les méthodes barbares des commandants Charles et lylison, mais chercher à faire l'amalgame entre Fis et pro-hat parisiens est un peu fort. Antso 

Alain Rajaonarivony 12/09/2009 08:30


Merci pour toutes ces précisions, Antso, en particulier celles concernant ces jeunes "légalistes" tentés d'utiliser la violence comme leurs adversaires.

Revevez mes amicales salutations