Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

26 septembre 2009 6 26 /09 /septembre /2009 09:57


«Du jamais vu !» Tel est le commentaire de tous les analystes politiques, y compris les plus chevronnés. Le président de l’Assemblée lors de la 64ème session ordinaire de l’ONU, le libyen Ali Triki, ce 25 septembre en soirée, avait pourtant annoncé tranquillement la prise de parole de «Andry Nirina Rajoelina, président de la Haute autorité de transition». Mais le ministre des Affaires étrangères de la République démocratique du Congo, au nom de la SADC, avait demandé à apporter un point d’ordre.

 

Pour un point d’ordre, ce fut un point d'orgue ! «Avec votre autorisation… Monsieur le président, je prend la parole au nom de la Communauté de développement de l’Afrique australe, SADC, à savoir, l’Afrique du Sud, l’Angola, le Botswana, le Leshoto, le Malawi, Maurice, le Mozambique, la Namibie, les Seychelles, le Swaziland , la Tanzanie, la Zambie, Le Zimbabwe et mon pays la République démocratique du Congo. Les Comores s’associent également à la présente motion d’ordre. En vertu des articles 71 et 113 du règlement intérieur de l’Assemblée Générale, la SADC voudrait élever sa plus vive protestation face à la décision d’inviter Mr. Andry Nirina Rajoelina à prendre la parole au débat général de notre auguste assemblée, et la république de Madagascar à participer à la 64ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation des Nations Unies… »

 

Il fut rappelé ensuite toutes les sanctions que la Grande Ile a déjà dû subir à cause du coup d’état, puis du refus d’appliquer les accords de Maputo. Le clou est enfoncé par ces mots : « Madagascar est  représenté à cette session de l’Assemblée par des personnes sans qualités issues d’un pouvoir putschiste».

 

La SADC demande à l’Assemblée de refuser la parole à Andry Rajoelina et au cas où ce dernier monterait quand même à la tribune, de quitter la salle. A partir de ce moment là, ce fut le capharnaüm. Ali Triki, complètement dépassé, demande un vote, procédure rarissime, des membres de l’Assemblée dont la plupart n’ont pas suivi le fond de l’affaire. Le cas de Madagascar va réveiller cette dernière, plutôt habituée à ronronner, mais les représentants qui ne maîtrisent pas le dossier refusent de se prononcer. Seule une trentaine de pays votent : 23 voix contre la prise de parole de Rajoelina, 4 pour et 6 abstentions.

 

Andry Rajoelina n’a pas pu faire son discours. Mais désormais, Madagascar est célèbre dans le monde entier.

 

La vidéo de cette réunion à l’ONU mise en ligne par Vatofototra sur Dailymotion

 

Photo : immeuble de l'ONU (Sobika)

 

Alain Rajaonarivony

 

 

Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

kudeta 29/09/2009 14:56


http://www.youtube.com/watch?v=w8nnnoOdauw


Vidéo à voir.

Les putshistes guinéens ont inspiré les militaires Hatistes malgaches.


olombelo 29/09/2009 12:02


Bonjour,
ce n'est pas Madagascar qui est celebre dans le monde de par cet act, mais la  SADC et sa pretention de pouvoir parallellement à l'UE et d'autres organismes internationnaux. Celui qui veut
diriger ce pays doit être capable de prevoir et faire face a une situation comme celle-ci sans probleme. C'est la Diplomatie pure et simple.
Bill Clinton se fait tailler une pipe, on le sait et puis alors. l'amerique d'Obama n'est pas autant humilié
Par contre on peut se demander si ce qu'àfait la SADC et digne du monde diplomatique. MAdagascar devrais reviser son contract avec ces lions.


kudeta 29/09/2009 09:55


Bonjour Alain,

J'ai l'impression que les dirigeants Hat vont radicalisé leur position, suite à l'humiliation planétaire à l'AG de l'ONU....les faits récents confirment mon impression
Sur les forums Web, les pro TGV passent leur temps à sortir des propos très xénophobes contre les Africains de la SADC (composé aussi de Maurice, Seychelles également), les partisans du PM sur
place à Madagascar idem...
Ce n'est pas un hasard si c'est pendant cette période que le PDS de Tana (pro Tgv) a interdit toute manifestation politique.
Les milices Capsats sont plus que jamais motivés à intimider brûtalement toute personne s'affichant légaliste.

Pendant ce temps Andry Tgv , dit Sankalité, séjourne à Paris pour récolter des instructions auprès de ses mentors...."le pauvre" est déboussolé.


menalamba 28/09/2009 16:50


Bonjour,
Juste une remarque. Il s'agit d'un "point d'ordre" et non de "point d'orgue".


Alain Rajaonarivony 29/09/2009 00:51


Autant pour moi! Merci pour la rectification


Seriff 27/09/2009 13:13



J'applaudis le geste de ce Monsieur car il a la langue de la vérité, et pour les personnes sans qualités, je voudrais préciser: sans qualité morale, intellectuelle et humaine.
On prône le faux du vrai, on écoule de la propagande, on agit pire que ce qu'on reproche à son ennemi , Andry Rajoelina n'a rien d'un Gandhi, d'un Luther King ni d'aucune
autre grandes figures de l'humanité et de l'histoire. En attendant la fin, elle sera terrible encore