Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 10:08


Il en est des villes comme des personnes : certaines laissent indifférentes, d’autres vous marquent. Paris fait partie indiscutablement de la seconde catégorie. Il se dégage d’elle une personnalité qui séduit les amoureux, les cœurs meurtris, les artistes et les idéalistes. Généreusement, elle accueille tout le monde au nom de la liberté, de l’égalité et de la fraternité qu’elle défend depuis 1789. 

 

 

C’est ainsi qu’un jeune homme a débarqué de «Big apple» (New-York), le 27 septembre, l’amertume dans l’âme. Il pensait pourtant y faire un triomphe mais New-York n’est pas Paris. Il a pris une grosse claque et perdu toutes ses illusions, y compris sur ses «amis». Il ne devait que transiter par la capitale de la belle France. Il y est resté plusieurs jours, pour panser ses bleus, sans donner des nouvelles au pays dont il est sensé être le «président», suscitant les interrogations de tout le monde «là-bas». Ceux qui étaient à Paris, par contre, ont pu suivre pas-à-pas ses pérégrinations, via les forums et les fils infos. Ainsi, il a rencontré un de ses vieux compagnons, Didier Ratsiraka, avec qui il avait une petite brouille à propos d’une autre ville, Maputo. Il a pu parler aussi avec des médiateurs, qui aimeraient le réconcilier avec le reste du monde ainsi qu’avec Claude Guéant, le secrétaire général de l’Elysée.


Et puis, il a eu une discussion de plus d’une heure le 29 septembre avec un certain Mamy Andriamasomanana qu’il ne connaissait que de réputation. Pour la première fois, ils se voyaient face-à-face. La discussion s’est bien déroulée. Sa nouvelle connaissance pourrait peut-être l’aider à ne plus se fâcher avec la terre entière en lui permettant d’appliquer enfin les accords de Maputo.


Toujours à Paris, Rinah Rakotomanga, qui tient décidément à se faire remarquer (voir l'article : «Y a-t-il un ambassadeur de Madagascar à Paris ?»), a encore envoyé ses sbires au foyer des étudiants à Arago dans la nuit du 28 au 29. Le but était de déloger le directeur Emile «Vazaha». Les vigiles africains et leurs chiens ont perturbé la vie des résidents. La police est venue et tout est à peu près rentré dans l’ordre. Il n’est pas certain que la réputation que Rinah est en train de se faire l’aidera à obtenir ce poste diplomatique tant désiré dans la ville-lumière.

 

 

Le jeune homme a repris l’avion le 30 septembre, un peu rasséréné, pour Antananarivo. Il devrait y convaincre certains «amis», en particulier un, de laisser leurs fauteuils auxquels ils sont désespérément accrochés, à d’autres invités. C’est une question de savoir-vivre qui, comme tout le monde le sait, est une grande qualité.

 

Photo :  La Tour Eiffel en août 2007 (photo personnelle)

 

 

Alain Rajaonarivony

 

 

 

Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

Watch Dog 05/10/2009 09:49


Je n'aurais pas pensé à une telle soulution il ya 6 mois mais j'aurais vraiment préféré qu'Andry démissionne et dissolve le Gouvernement et redonne le pouvoir au même directoire militaire que ra8.
Car là, c'est encore s'entêter un peu plus...Je sais qu'une telle solution est off-Maputo mais au jour d'aujourd hui, qu'est ce qui est In-Maputo?


achille52 03/10/2009 18:23


On peut espérer que cela lui sert de lecon mais ca m'étonnerais !


kudeta 02/10/2009 10:15


D'après le quotidien Midi, un représentant du sécrétaire d'état Américain pour Madagascar (Philipp Carter), et le sécrétaire français à la Coopération (Alain Joyandet)  s'inviteront au
GIC.


Qu'en pensez vous ?


Alain Rajaonarivony 02/10/2009 12:20


Comme ça, à brûle-pourpoint, je dirai que ce n'est que l'illustration de la rivalité féroce qui existe entre les 2 puissances pour avoir la prééminence dans le pays (voir mon article : "coup d'état
: les vrais enjeux"). Ceci étant, la Grande ile est dans un tel état, d'abord à cause de nos politiciens absolument véreux, que nous ne pouvons plus nous permettre de faire la fine bouche. Une
solution, d'où qu'elle vienne, qui permettrait enfin au peuple de respirer, sera la bienvenue.


kudeta 01/10/2009 16:37


C'est à Paris également (Levallois plus précisément), qu'un intime et proche de Sarkozy, le fameux Balkany, a rencontré avec une bonne complicité l'équipe de la "Transition" de la Guinée Conakry
quelques jours avant le massacre qui a fait d'inombrables victimes.

J'en parle dans ma nouvelle plate-forme blog:
http://madkudeta.wordpress.com