Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

26 janvier 2010 2 26 /01 /janvier /2010 22:19


Ce fut un déferlement de violence, des incendies dans toute la ville qui perdureront toute la nuit… En fait, c’était la préparation du coup d’état, la fin des idéaux de libertés et de l’action pacifique qui a rendu Madagascar si populaire dans le monde. Mais le comportement de Ravalomanana et l’enchaînement des évènements n’ont pas permis de s’en rendre compte immédiatement (Lire l’article écrit à chaud, ce jour là : «C’est la guerre : 2 morts lors de l’assaut de MBS» ainsi que les commentaires). Ce 26 janvier 2009, quelque chose a basculé, pas seulement un rapport de forces mais aussi des certitudes morales. Les victimes étaient en train de se comporter comme leurs bourreaux, avant de finalement prendre leur place le 17 mars.

 

Radio-Madagascar-P1100154.jpgSale anniversaire qui a vu les archives de RNM et de TVM, mémoire de l’histoire, partir en fumée. J’apprendrai dans la soirée par un de mes correspondants sur place que c’est une grenade qui aurait pu y déclencher le feu et non les émeutiers. Les grandes agences avaient déjà désigné ces derniers comme responsables de l’incendie. Il n'y avait pas eu de véritable enquête.

 

«> > > > Envoyé le : Lundi, 26 Janvier 2009, 20h...

> > > > Objet : Re …
> > > > la grenade a éclaté à l'intérieur de RNM
> > > > cad que c'est un militaire qui est à l'origine
> > > > du feu pas les manifestants.»
 
Ce jour là, le doute s’est insinué dans le cœur de ceux qui ont soutenu Andry Rajoelina au nom de la démocratie et des libertés.

 

Je recevrai un message très peu de temps après, de la part d’un groupe d’intellectuels patriotes basés à Antananarivo, avec qui j’étais en contact, et jusqu’alors, assez favorables à la «révolution orange». « Comment se fait-il que Andry refuse toute négociation? Nous pensons que TGV est manipulé par les ratsirakistes et qu'on pousse Ravalo à utiliser la violence...
On a soumis ce texte à la FFKM…»

Suit l’appel des intellectuels, publié sur le blog (voir le texte de l’Appel), qui exhortait les deux parties à négocier et à faire des concessions.

Ils n’avaient pas tort ! Les vieux caciques étaient en train de récupérer le mouvement et de pousser Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana à la faute, pour leur plus grand profit. Malheureusement, la FFKM (Confédération des Eglises), présidée par Monseigneur Odon Razanakolona, dont on apprendra plus tard qu’il était dans le complot, ne sera pas d’un grand secours. Quant à Marc Ravalomanana, aveuglé par un sentiment d’orgueil et de toute-puissance, il fera exactement les erreurs qu’on attendait de lui. Son chef de délégation aux négociations, Jacques Sylla, grand serviteur de l’état décédé le 26 décembre 2009, a eu la faiblesse lui aussi de se ranger du côté des comploteurs.

 

Un an après, Andry Rajoelina est toujours à la recherche de la reconnaissance internationale et d’un peu de dignité. Mais ceux qui l’ont conseillé de passer du statut de jeune Maire élu prometteur à celui du plus jeune putschiste violent se sont enrichis et ont profité de son inexpérience. Et ce n’est pas une lettre ouverte au Wall Street Journal qui changera quelque chose. C’est juste quelques milliers de dollars de perdus (voir l’article de Solofo à ce sujet)...

 

n1494988022_30194374_2550.jpgLe 26 janvier 2009, la malédiction a de nouveau frappé les Malgaches alors qu’ils croyaient s’en être débarrassés en 2002. Des dizaines de morts carbonisés dans les entrepôts de Tiko, les grandes surfaces et les magasins qu’ils étaient en train de dévaliser…

Ces pillages étaient planifiés…Pourquoi les forces de l’ordre étaient absentes ?

La France apparaîtra petit à petit comme moins neutre qu'elle n'y paraît, et cela de l’aveu même de membres de la HAT, et les accusations du Président Ravalomanana à son encontre ne sont pas dénuées de fondements.  

 

Quelle solution pour les Malgaches ? Une seule, la droiture, qui concerne en premier lieu Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana. Si les deux veulent s’en sortir, il faudra qu’ils se reparlent et trouvent une solution entre hommes d’état, en mettant de côté leurs propres ressentiments et en respectant leurs paroles et leurs engagements. Sinon, une troisième force, soutenue ou non par une puissance tierce, tirera les marrons du feu. Ils joueront alors à qui sera «The biggest loser». 

 

Photo : RNM en train de brûler

Vignette : amoncellement de corps carbonisés, de pauvres qui voulaient profiter de la manne. Qui et pourquoi ? Norbert Ratsirahonana et les pseudos-intellectuels de l’AVI qui conseillent le président de la transition unilatérale pourraient sans doute répondre. Image choquante mais nécessaire pour montrer la réalité et les conséquences de la violence. Haute politique ou politique sans scrupules ?

 

 

Alain Rajaonarivony

 

 

 


Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

Kudeta 27/01/2010 20:06


triste anniversaire.
Il semble que l'affreux Jojo soit aujourd'hui à Paris rencontrer ses parrains.