Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

2 juillet 2013 2 02 /07 /juillet /2013 18:00

 

 

Le procès intenté contre moi par Hajo Andrianainarivelo a trouvé son épilogue devant la 7ème chambre de la cour d’appel de Paris le 27 juin. S’étant désisté de son appel, le Vice-premier ministre est débouté définitivement de sa requête. TanaNews a rendu compte des quelques détails pittoresques de l’audience.

 

Mai-2005-JMK--Mikael-a-la-maison-DSCF2238.JPGSi j’apprécie de ne plus perdre du temps à batailler au tribunal avec les dirigeants de la Malgachie à Paris, il semble qu’à Madagascar, ces derniers n’aiment pas du tout être contrariés. Les menaces et les applications «folkloriques» (c’est un euphémisme) de la loi y sont désormais coutumières. Et je reprends la plume pour défendre un ami qui se trouve sous les feux de l’actualité malgré lui. Ancien champion du monde de kick-boxing, Jean-Marc Koumba était le chef des garde-de-corps de Marc Ravalomanana. Nous nous sommes connus en 2002, et cette année là ainsi qu’en 2003, nous nous retrouvions assez souvent au gré des voyages officiels, car j’étais moi-même très impliqué auprès du président. Ce dernier me mettra ensuite hors circuit car les «mafy loha» (têtus) et irréductibles idéalistes n’étaient pas sa tasse de thé. Je retrouverai Jean-Marc en mai 2005 quand il sera  viré comme un malpropre de la Grande Ile par… Marc Ravalomanana.

 

Etant tous les deux relativement loyaux en amitié et abhorrant l’injustice, cela a raffermi nos liens au point qu’en 2011, je lui avais révélé que Nadine Ramaroson allait se présenter aux Présidentielles. J’avais émis le souhait qu’il assure sa protection, le moment venu, connaissant ses compétences très poussées dans ce domaine. En 2001, il avait suivi une formation approfondie de garde-de-corps dans un centre allemand reputé, et de 2002 à 2005, du temps de Marc Ravalomanana, il a été entraîné, toujours dans cette spécialité, par des instructeurs sud-africains. Ce qui fait de lui sûrement un des meilleurs de la place en termes de protection rapprochée.

 

Juillet 2011 Jean-Marc et Nadine IMG 6021


Mon plan est arrivé trop tard ! Nadine sera tuée le 28 août 2011. D’après le rapport d’enquête fourni par Alain Ramaroson, des gardes-de-corps auraient été impliqués dans l’élimination de la ministre (voir article : «Premières révélations sur l’assassinat de Nadine Ramaroson»). Un mois auparavant, Jean-Marc avait encore discuté avec elle d’un projet qui lui tenait à cœur : la prévention et la réinsertion des jeunes délinquants par la pratique du sport.

 

Tous les projets se sont donc écroulés. Jean-Marc menait sa vie de gérant d’un complexe hôtelier tranquillement à Antsirabe avec son épouse. Jusqu’à ce jour de mai 2013 où il m’écrivît qu’il fallait « mettre de côté nos rancoeurs » devant l’ampleur du désastre que vivaient les Malagasy. Il avait décidé d’assurer la protection de Lalao Ravalomanana, candidate déclarée à la Présidentielle, malgré son vécu un peu… euh… chaotique, avec le mari de cette dernière. Jean-Marc est aussi un idéaliste invétéré. Dans un pays comme Madagascar, ce n’est vraiment pas perçu comme une qualité et ses ennuis ont recommencé. Hier, 1er juillet 2013, il a été convoqué à la Gendarmerie de Fiadanana, à Antananarivo. Le soir, il m’écrira qu’on lui a fait bien comprendre le deal : ou il arrête la protection de Mme Ravalomanana, ou il est expulsé sous 48 heures.

 

JM-Koumba-et-Lalao-TanaNews-copie-1.jpgDepuis, Jean-Marc cogite à une solution qui satisfasse tout le monde. Mais le mieux serait que la loi soit tout simplement appliquée. Jean-Marc est marié à une Malagasy et ils ont des enfants. Il est installé à Madagascar le plus légalement du monde. En principe, rien ne lui interdit d’utiliser ses compétences en protection, du moment qu’il ne s’agit pas d’activités délictueuses ou maffieuses. Et bien que ce soit un domaine sensible, Jean-Marc n’est évidemment pas un mercenaire. C’est un père de famille, qui se préoccupe de l’avenir de la génération future et c’est sans doute un de ses principaux moteurs.

 

Les forces de l’ordre ne devraient pas se tromper d’ennemi. Jean-Marc Koumba, par son engagement, donne un signal positif, contrairement aux politiciens qui pourrissent l’atmosphère par leurs querelles haineuses. Que nos officiers ne se laissent pas entraîner dans des luttes qui ne relèvent, ni de leurs prérogatives, ni de leurs intérêts. Les ministères de l’Intérieur ou du Travail peuvent effectuer les contrôles découlant de leurs compétences, sans qu’ils soient obligés de les court-circuiter. Car si jamais il arrive quoique ce soit à Mme Ravalomanana, le discrédit sera jeté sur la gendarmerie…

 

Que la FFKM (Fédération des Eglises) mette en œuvre rapidement le dialogue national, devant aboutir à une réconciliation et au pardon, sans exclure pour autant la justice, sur le modèle de l’Afrique du Sud de Nelson Mandela. Alors, comme me l’écrivait Jean-Marc, Les Malagasy pourront enfin «mettre de côté leurs rancoeurs» pour se consacrer au développement du pays et à l’éducation des enfants…. 

 


Photo 1 : Mai 2005, Jean-Marc avec Mikael et son copain. Ce n’est pas tous les jours qu’il y a un champion du monde à la maison (en France). Jean-Marc venait d’être expulsé de la Grande Ile… par le Président (Marc Ravalomanana).

Photo 2 : Jean-Marc Koumba avec Nadine Ramaroson, en juillet 2011. Jean-Marc a proposé un projet de prévention de la délinquance des jeunes et de réinsertion par le sport. La ministre venait de voir les ravages des Foroches à Diego-Suarez. Elle était très intéressée. Un mois après, elle sera tuée.

Photo 3 : Juin 2013, Jean-Marc assure la sécurité de Lalao Ravalomanana. Il est menacé d’expulsion par le président de la HAT (Andry Rajoelina) et a dû suspendre cet engagement le 2 juillet (photo TanaNews).

 

Alain Rajaonarivony

 


Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

sarah 01/10/2013 19:17


Quand on a des menaces d'un homme influent c'est pas facile de trouver des gens prêt à te défendre mais qu'il ne baisse pas les bras. Du courage.

CASSAM MAMY 04/07/2013 00:19


 


INDIGNEZ-VOUS, PEUPLE MALAGASY


 


Depuis 1975, le pouvoir à Madagascar se gagne soit par forceps ou soit par la tricherie. Les politiciens se livrent à des galas de« SHOWBIZ » pour berner
les malgaches. Le constat est sans équivoque. C'est la descente en enfer pour le peuple et c'est le « Graal » pour les tenant du pouvoir.


Actuellement, le pays est à terre. 92% de malgaches vivent en dessous du seuil de pauvreté avec toutes les exportations effectuées.


Où sont passées les recettes de ces exportations?


Par ailleurs Madagascar possède un potentiel économique incroyable. La position géographique de notre pays un atout à développer. La région du moyen orient jusqu'au
nord des états de l'Afrique de l'Ouest ne sont plus enviables pour les industriels ( Infestées par les Pirates ). L'Afrique subsaharienne, les régions des Grands Lacs, les pays africains
anglophones sont instables et l'Asie du Sud Est (De l'Indonésie jusqu'aux Philippines) sont confrontés par des Guerres civiles et du terrorisme.


L'eldorado mauricienne s'effrite par une saturation territoriale ( Un investisseur malgache y est implanté) .


Le large de notre pays est devenu une « autoroute » maritime. L'escale à Madagascar est exclue de leur ... « ordre de route ».


Si on fait le calcul, une escale en rade pour un porte-container moyen rapporte environ 500 000€ par jour sans compter les ravitaillements et autres. Les
entreprises locales directement (ou indirectement) liées aux besoins de ces navires se pérennisent de façon durable.


C'est un atout pour faire revenir les investisseurs partis sous d'autres cieux ( Mozambique, ..).


Nombreux d'investisseurs et d'industriels souhaitent revenir à Madagascar. Nous avons un esprit de travailleurs. La mentalité malgache plait beaucoup aux
industriels.


Souvenons la réussite des « Zones Franches ». Il est vrai que l'État devait fixer un salaire ou des avantages plus conséquents des employés vis-à-vis des
investisseurs. Les tenants du pouvoir à l'époque avait négocier plus des dessous de table en leur faveur.


Beaucoup de politiciens se sont extrêmement enrichis lors de leurs « séjours » à Madagascar et les honnêtes investisseurs malgaches,qui ne suivaient pas
les « consignes » du pouvoir ont été poursuivis sauvagement. Ils ont même connu des séjours plus ou moins long à Tsiafahy ou à Antanimora.


Les fermetures de ces entreprises ont augmenté considérablement la pauvreté à Madagascar.


Père Pédro a témoigné en ce sens.


Ce prêtre argentin (Comme le pape François) a lutté contre ce fléau qui ne devait pas ête à Madagascar depuis 1975. Son engagement n'est pas resté insensible à la
famille NOBEL.


Il est nominé pour le concours du ...PRIX NOBEL DE LA PAIX.


JE VOUS SALUE PERE PEDRO. VOUS PENSEZ PLUS AUX MALAGASY QUE LE POUVOIR ...MALGACHE. MERCI MONSIEUR.


LE POUVOIR MALGACHE DOIT VOUS ATTRIBUER LA … NATIONALITE MALGACHE.


Maintenant, ça suffit! Le système « politicrate » doit cesser. Madagascar possède des intellectuels et de malgaches de bonne foi pour le redressement dans
le bon sens.






Par contre, le pouvoir actuel veut absolument décaler le scrutin du 24/07/2013 pour deux raisons essentielles.


 




Il faut à tout prix protéger et trouver une solution pour le « cercle » du pouvoir après la démission de M. Rajoelina ( Du REVE)(Voir la fuite en avant
vers … l'île Maurice).




La deuxième raison est machiavélique. Il faut user les autres « candidats » financièrement et psychologiquement. Des arrestations sont prévues si ces
derniers oseront à critiquer fortement les pratiques et la « lojika » de la HAT.




 


Le communauté de la « lojika » de la CES: « 05 Juin 2013 à 14 h 58|: CES :En réponse au conclave, la CES a annoncé que les requêtes du FFM et consorts ne sont pas recevables »


Suite aux refus de la CES de «revoir sa copie», INDIGNEZ- VOUS.


Il faut démettre tous les membres de la CES de leur fonction. Ils n'ont jamais été crédibles.


BASTA!!!!!




RAJOELINA NE VEUT PAS DEMISSIONNER. IL FAUT LE … DEMETTRE.




IL EST HORS LA LOI.


 


Y a t-il une complicité ou la main « lojika » du pouvoir derrière cette décision? OUI.


 


L'indifférence pour peuple malgache est malsaine. La spoliation des avoirs du peuple malagasy est écœurante. Ces agissements ne pourront pas laisser les
spécialistes du «PENAL» indifférents. Je pense que l'immunité ne servira pas de bouclier aux «employés du peuple » … au pouvoir.


Leurs pratiques peuvent être qualifiées en «homicides ...volontaires».


 


Oui! INDIGNEZ-VOUS PEUPLE MALAGASY.


 


BASTA ! BASTA! INDIGNONS NOUS! INDIGNEZ VOUS!






 




CASSAM MAMY 04/07/2013 00:18


 


L'UNIQUE ET LA SEULE SOLUTION C'EST … L'ORDRE.


 


 


PRENEZ VOS RESPONSABILITES, CEUX(OU LES INSTITUTIONS QUI ONT EN LE POUVOIR ET LA CAPACITE ) QUI EN PEUVENT, LE PAYS VA DROIT VERS LE
CHAOS.


Une Directoire Militaire élargie est une hypothèse ou une solution pour mettre à terme ces pratiques de nos pouvoirs
« CLEPTO-MYTHOMANES ». Il faut surtout encadrer l'établissement d'une nouvelle constitution dont des lignes directives doivent être «indélébiles». La nouvelle constitution doit être
présentée, expliquée et soumise au référendum populaire. Une constitution d'un pays doit protéger la majorité ( Paysans et Ouvriers) , voire la totalité de ses habitants appauvris par les
pouvoirs successifs mais qui vivent sur une terre riches de leurs ancêtres.


La dissolution des CST, CT ( trop chères) et les autres « institutions remparts » non validées par l'aval populaire est
indispensable


Le pays est en banqueroute. Les salaires des fonctionnaires ne seront plus payés le mois prochain. Ce sera l'implosion sociale sans précédent.


 


De 1960 à 1972, le pays colonisateur avait toujours la mainmise sur notre pays.


Mais les «Révolutions» successives ont été diligentées ou conduites par des leaders qui avaient ...LES MAINMISES sur l'économie du e Madagascar. La dictature était utilisée pour gouverner en main
de fer.


Les pouvoirs n'hésitaient guère d'envoyer des oppositions en prison.


Les tenants du pouvoir ne se souciaient guère des conditions de vie de la population.


Leur devise était : « NY FILOHAN'NY FANJANKANA NY MAHAVOA ».


 


La plupart des « mpanao politika », avait bénéficié les largesses des pouvoirs qui se sont succédés. D'autres ont utilisé l'appareil «apparatchik» pour
s'enrichir ou … spolier de façon « pseudo-légale » le pays. Soit le capital (financier) du pays et du peuple malagasy.


 


En 1987, une famille « émissaire » du pouvoir, avait une mission de récupérer une « valise » remplie de billet de Francs Français au consulat de
Madagascar à Monaco.


L'un d'autres vous était parmi la « délégation ».


 


En 1995, en banlieue parisienne, un de vous (il sera se reconnaître), avait reçu de la part d'une famille qui était dans le domaine « import-export » une
coquette » somme de plus de 40 000 FF en échange d'un service rendu.


 


Il y a eu surement des centaines (voir plus) des actions similaires de corruption et de détournement des recettes des devises de notre pays.


IL FAUT LES DENONCER. JE LANCE UN APPEL AUX JOURNALISTES QUI POSSEDENT … DES « DOSSIERS » (LEURS MOTS) LES DEVOILENT AFIN D'ECARTER LES … BREBIS
GALEUSES (VOLEUSES) DE LA SCENE POLITIQUE.


 


Le pouvoir actuel doit se demander aussi sur les « surplus » de l'achat de nos AIRBUS et les recettes des bois de rose exportés dans les pays du Golf
Persique.


Le financement parallèle était toujours le mode de fonctionnement depuis 1975 en échange des contrats industriels ou le pillage du pays en faveur des groupes
industriels peu scrupuleux.


Le pouvoir de Mr Rajoelina utilisent ce système pour « subvenir» à ses envies.


 


Actuellement, beaucoup des prétendants, possèdent des comptes bien « garnis » (Plusieurs millions d'euros ou de dollars pour d'autres) en Europe, dans le
Golf ou en Asie (Hong Kong ou autres).


Ils sont propriétaires des propriétés (type « hacienda » ou « floridiennes ») ou des hectares de terrains quelque(s) part à Madagascar ou en
France (à Neuilly sur Seine (92), à Vesinet le Pecq (78) et en riches banlieues parisiennes).


 


Terminons par les usufruits de la corruption étatique dont des signataires étaient parmi des acteurs principaux.


Ils doivent se demander si la population les suivra dans leurs démarches.


Le « pardon » à la population malagasy doit être leur action primordiale.


 


Ils n'hésitaient pas à corrompre des institutions internationales pour avoir leur soutien politique.


L'ère de M. Ratsiraka le bloc communiste était son rempart pour se protéger contre la France et l'occident.


A son retour au pouvoir, le virage était pris à 180°. La dislocation du pacte de Varsovie l'a ramené dans son giron de formation, La France. Il a amassé son gain pour ... LUTECE.


 


Mr Ravalomanana avait fait venir la SADEC pour pouvoir « caser » ses «pécules» dans la zone de l'Afrique Australe. D'autant plus que M Ravalomanana ne digérait pas la prise de position
de l'Occident sur la crise de 2002.


 


Actuellement, M Rajoelina bâtit sa «base» à l'Ile Maurice. Les banques mauriciennes accueillent périodiquement M Rajoelina avec toutes les honneurs.


A chaque déplacement, M Rajoelina fait une escale « technique » au pays du Maloya.


La COI est la dernière institution internationale qui soutient encore le pouvoir de M Rajoelina. Pourquoi? De source proche et crédible, il est l'un des ... « bailleurs de fonds »
de ses membres.


Il faut à tout prix garder le pouvoir pour éviter un éventuel ...exil sous les cocotiers mauriciens.


Les hélicoptères que le pouvoir a acheté 23 hélicoptères alors le pays est touché par l'invasion des crickets et les soi-disant LES DAHALO.


Le Sud de Madagascar ne possède guère une végétation de forêt tropical pour que les soi-disant Dahalo ou malaso peuvent se cacher.


De sources sures, le pouvoir est complice ou même parmi les commanditaires des vols de zébus qui sont ...exportés illégalement des plages du Sud Ouest de l'île. C'est le marché qui était laissé
« vacant » par l'amiral.


 


N'ayant pas peur des mots, ces pouvoirs successifs ont vidé les caisses de l'état. Faisons grossièrement les comptes.


M. Ratsiraka poss&egrav

Olombelona 03/07/2013 11:14


De toute facon dans ce nid de rapace affamés, on ne fait que vivre coup de theatres épharants et des derives au superlatif de jour en jour; personne ne rattrape les inspirations tordues l'autre:
c'est le theatre du ridicule qui malheureusement tue á petit feu les innocents et les pauvres citoyens qui ne sont même plus capable de crier leurs raz le bol.


Fallait il vraiment que ce monsieur prenne ce sal boulot?!


Attendons que cette masse de déseperés apprenne qu'il n'y aura pas d'elections cette année et je te predis cher Alain, sans être un voyant, que ca va faire du bruit, beaucoup de bruit. Le DJ va
devoir passer au Hardcore du genre Ramstein


En ce moment, nous sommes encore au recadrage des journalistes et medias critiques. Je me demande si Jeannot & co peu trouver son sommeil sans sa dose de Toaka gasy, dans ce virage de plus de
180°. Mais ca ne va pas durer longtemps, la realité les rattrapera. J'aimerai bien connaitre l'adresse du dealeur de tout ces gens. On ils maché de Qat ou smoké Marie-Jeanne?