Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 22:15



Andry Rajoelina a eu une pensée pour les employés menacés par la possible suppression du partenariat privilégié de Madagascar avec les Etats-Unis au sein de l’AGOA lors de son intervention télévisée le 16 décembre. Il a plaidé pour l’indulgence des Américains en se positionnant, non sur le plan politique, mais sur le plan humanitaire.

 

« Actuellement, Madagascar a besoin d’aides, le peuple malgache a besoin de l’aide de la communauté internationale…mais pas la Transition… Donc à mes yeux, il ne faut pas se placer dans le cadre d’une espèce de «chantage politique» (en français) car on a effectué toutes les tentatives pour trouver une solution… Je lance un appel aux Américains. En 2005, les Nations Unies ont décrété le «droit de protéger les populations les plus vulnérables» (en français). Quel intérêt pour les Américains s’il y a beaucoup de chômeurs ou des pertes d’emploi ? Cela fera du bien à qui ?

 

Deuxièmement, Madagascar peut parfaitement honorer les commandes de leurs clients…Il n’y a pas de bombes qui explosent ça et là qui empêcheraient les livraisons… Le problème à Madagascar, c’est le changement que les Malgaches veulent mener dans les domaines politique, économique… Les Américains devraient regarder cela de près pour bien déterminer ce qui serait bénéfique. S’ils aiment Madagascar, s’ils aiment la population, s’ils aiment la coopération avec les Malgaches, ils devraient en tenir compte… Parce que l’arrêt de l’AGOA, ce sera une punition, la punition du peuple malgache qui aspire au changement…»

 

Son argumentation étant presque exactement celle que j’ai développée dans ma «supplique au Président Obama et au peuple américain» (voir article), à l’exception des justifications sur la transition, je ne peux qu’y souscrire. Quel que soit le sentiment qu’Andry Rajoelina inspire outre-Atlantique, j’espère que les Américains seront sensibles à cet appel pour que les souffrances ne se rajoutent pas aux malheurs pour des milliers de familles. Leur avenir est désormais suspendu aux décisions des dirigeants des Etats-Unis.

 

Pour l’amour de ces personnes qui risquent de voir bientôt leurs vies et leurs rêves d’un futur meilleur partir en lambeaux, Marc Ravalomanana devrait lui aussi lancer un appel à nos partenaires et amis américains. Son intervention montrerait qu’il se soucie de ces personnes humbles qui l’ont défendu en 2002. Il en retirerait en retour une valorisation de son image, car toute démarche humanitaire est toujours bien perçue dans le monde. Il contribuerait aussi à ce qu’une population innocente ne soit pas prise en otage par des tensions politiques sur lesquelles les simples citoyens n’ont plus de prise.  Et ce d’autant que l’heure semble plus à une escalade inquiétante qu’à l’apaisement et au consensus, avec comme corollaires le risque de violences et l'accroissement de l’insécurité.

 

 

Alain Rajaonarivony

 

 

Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

zandry_kely 28/12/2009 08:53


Un moment donné, le monde entier (voir même le Pape à son discours de Noel) se demande s'il faut perfusionner Madagascar (du goute-á-goute) et laisser les politics continuer leur train-train de
querelles ridicules. Cette mentalité a toujour été une partie integrante de la vie politique à Madagascar, sauf au temps de la colonisation, óu les francais ont systematiquement tout
empeché et eliminé toutes les "grandes-gueules".
Nos decideurs n'ont pas evolués, nous avons un probleme de modèle. Tout ceux qui ont reussi ou se croient avoir reussi leur vie, l'ont reussi sous Ratsiraka et sous Ra8. Le modele de reussite par
excellence jusqu'à aujourd'hui reste Ra8. Si on observe tout le gratin de la politique et ceux qui les suivent, ils veulent tous la même chose. Même s'ils pretendent dire le contraire... Une
attitude à-la-Obama, basé sur le compromis et la tolerence des divergeances à Madagascar, cela n'interesse franchement personne. "Si tu reussi à faire de l'argent, tu es quelqu'un... on va te
respecter". On est tous frere et soeurs, mais dés qu'il s'agit d'argent et de partage, nous sommes tous des "kàka"! Au bout du compte, on a pour la seconde fois un "President" qui improvise sa
gestion du pays, comme il a coutume d'improviser dans ses affaires. Ce sont des rois de l'impro!" Mais est ce là une facon de gouverner? IL FAUT QUE CELA CHANGE! ...Et cela prendra
beaucoup du temps, surtout que le malgache qui a reussi n'aime pas consulter l'avis des autres... Il sais tout et fait tout, tout seul.


Kudeta 23/12/2009 23:25



c'est fait.


WASHINGTON (AFP) - 23.12.2009 21:13



Le président américain Barack Obama a supprimé Madagascar, la Guinée et le Niger de la liste des pays africains pouvant bénéficier d'un partenariat commercial privilégié avec les Etats-Unis,
mais réintégré la Mauritanie, a annoncé mercredi la Maison Blanche.




kudeta 21/12/2009 21:20


L'administration Obama ne souhaite qu'un retour à l'ordre constitutionnel pour accorder l'Agoa. Dans les conditions actuelles, ce ne sera pas possible, que ce soit x ou y qui le réclame.

Et oui, on pensait que l'on allait faire un coup d'Etat tranquillement sur notre belle île en 2009....mais non, nous avons aussi des comptes à rendre vis à vis de nos partenaires, en l'occurence
ici les Etats-Unis d'Amérique.
D'autres santions vont arriver, hélàs...


carole ranaivo 21/12/2009 17:10


Nous sommes des familles vulnérables depuis neuf mois nous vivons dans l'angoisse et la pauvreté. Alors faites appel à qui vous voulez pour nous sortir de là au lieu de faire la morale comme un
lâche.
Agissez Monsieur, rendez-nous notre liberté notre souveraineté et Agoa etc ... nous reviendront ntrellement. Au lieu de se gonfler d'air de moralité déplacée!!! 
Si c'est tout ce que vous trouvez à dire en ces temps difficile c'est à déplorer!!! 


carole Ranaivo 21/12/2009 16:27


Je trouve que vous n'êtes pas objecti dans votre analyse.
Demandez au pouvoir de fait de négocier avec les américains pour l'Agoaa, c'est de leur reponsabilité et non de celle dde R&v&lom&n&n& en exil qui a accepté de na pas participer
à la transition.

Si nous sommes dans ce merdier, vous savez bien pourquoi.
Alors que chacun assume et ne se positionne pas en donneur de leçon ou de moral, CE QUI EST LA CHE ET CON.

Si vouS voulez que l'Agoa revienne, faites le nécessaire pour remplir les conditions des USA. Car le chantage HUMANITAIRE est trop FACILE ET IRRESPONSABLE.



 


Alain Rajaonarivony 21/12/2009 17:00


Non seulement, Marc Ravalomanana mais aussi toutes les personnes de bonne volonté doivent lancer cet appel afin que ce ne soit pas les familles les plus vulnérables qui paient pour les luttes
politiciennes. Si les Américains décident de sanctionner les puissants qui nous gouvernent, cela ne me dérange absolument pas.

Maintenant, si vous estimez que pour faire triompher vos idées, il faut sacrifier les plus pauvres, c'est votre choix et votre liberté. J'espère que vous aurez le courage d'aller l'expliquer de
vive voix à ceux qui vont perdre leurs emplois et leurs maigres ressources, et trouver les mots pour bien leur faire comprendre que les impératifs politico-geo-stratégiques impliquent que leurs
enfants n'aillent plus à l'école et n'aient plus à manger.