Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

8 avril 2010 4 08 /04 /avril /2010 13:50

 

 

Photo 016Ce fut chaud ! Nadine Ramaroson est sortie de ses gonds. Mais la question posée n’était pas non plus très cool ! Andry Rajoelina était simplement en train de lui demander si elle préparait un coup d’état. La ministre de la population a si peu mâché ses mots que son interlocuteur a dû tenter de la calmer : «Il ne faut pas me menacer !» Mauvaise pioche en tout cas pour le président de la HAT (Haute autorité de la transition) qui s’est vu suggérer par sa ministre de décréter plutôt «un état d’urgence social» pour s’occuper des pauvres.

 

Cette «conversation» s’est déroulée le jour même où le lieutenant-colonel Charl Andrianasoviana, de son nom de scène «commandant Charl», avait mis en état d’alerte ses hommes autour du Palais présidentiel d’Ambotsirohitra. Les lance-roquettes étaient de sortie pour contrer une hypothétique attaque ce vendredi 2 avril. Alain Ramaroson, responsable de la cellule tactique de sécurité de la HAT, a été cité comme un des possibles auteurs de cette éventuelle action. Ce qui tend à prouver qu’il n’a aucune autorité sur les FIS (Forces d’intervention spéciales), qui assurent la sécurité d’Andry Rajoelina. Ce corps tristement célèbre est considéré par la Commission des Droits de l’Homme de l’Union Européenne comme une police politique.

 

Cette démonstration de force a ensuite été dédramatisée par les membres de la HAT. L’armée serait unie derrière le régime. C’est sans doute pour cela que ce 7 avril, le ministre de la défense, le général Noël Rakotonandrasana, a été démis de ses fonctions. Cet officier, commandant du CAPSAT, est un de ceux qui ont permis le basculement de l’armée en faveur d’Andry Rajoelina le 8 mars 2009 (voir article : «Attention aux erreurs d’appréciations fatales»). Il est soupçonné de tremper dans la préparation d’un coup d’état. Depuis la mi-mars, la HAT a cherché à arrêter l’ancien Premier-ministre Roindefo Monja, sans y parvenir. Il paie aussi sans doute pour le peu d’empressement des militaires à obéir à cet ordre. Ses fonctions sont désormais assurées par le colonel Camille Vital, Premier-ministre.

 

On aurait pu craindre que ce dernier ne soit surchargé de travail. Heureusement pour lui, cela fait maintenant une quinzaine de jours qu’il n’y a plus de conseil de ministres. Il est vrai que la dernière fois, Gilbert Raharizatovo, le ministre de la Culture favorable au dialogue avec l’opposition et à la réconciliation nationale, a fait une sortie qui a plombé l’ambiance. Depuis, Andry Rajoelina assure la direction du pays avec quelques proches, ceux-là même qui ont susurré le nom de Nadine Ramaroson...

 

L’ambassadeur américain, Niels Marquardt, sur le départ après 3 ans de mission à Madagascar, a profité de l’inauguration de la nouvelle ambassade ce 2 avril pour mettre les points sur les i : «Pas d’élections reconnues sans réconciliation». Il répondait ainsi à Alain Joyandet, secrétaire d’état français à la coopération, en visite-éclair le 30 mars et dont la position avait été résumée dans un communiqué : «La clé d'une sortie de crise consensuelle réside dans l'organisation et la tenue d'élections crédibles dans les meilleurs délais possibles». La France n’arrivera donc pas à rendre obsolètes les accords de Maputo et l’acte additionnel d’Addis-Abeba pour passer directement à la case «élections».

 

DSCF7918 ambassade usa

 

La nouvelle chancellerie des Etats-Unis, s’étendant sur presque 5 hectares, est la plus grande existant sur la Grande Ile. Construite aux dernières normes de sécurité, c’est un véritable bunker qu’on ne peut rater en débarquant à Antananarivo. Il se situe entre la ville et l’aéroport. Il a été terminé avec 4 mois d’avance et les Américains ont loué les compétences des ouvriers malgaches qui leur font économiser ainsi 5 millions de dollars. Le diplomate aura eu cette satisfaction après un séjour qui ne fut pas de tout repos. S’il est détesté par certains dirigeants putschistes, à qui il a dit leurs faits, il est par contre considéré un défenseur de la démocratie par nombre de citoyens et laissera des regrets

 

Depuis le 30 mars, 18 détenus politiques sont en grève de la faim pour réclamer leur libération. Ces personnes ont été arrêtées entre avril 2009 et janvier 2010 et attendent toujours leurs jugements. Andry Rajoelina prend le même chemin que son prédécesseur. L’autoritarisme de son régime est de plus en plus décrié. Il est totalement coupé de sa base. Le jeune leader prend ses décisions sans en référer à quiconque. Les ministres se plaignent de n’être au courant de rien, à l’image de celui de la défense, limogé sans avoir été tenu informé de la décision le concernant. Un groupement de la société civile demande un audit des finances publiques car les cas de corruption et d’enrichissement rapide de certains dirigeants sont trop flagrants.

 

Le cortège présidentiel se fait siffler maintenant systématiquement dans les rues de la capitale. La popularité d’Andry Rajoelina est au fond des abysses. L’enquête sur le massacre du 7 février 2009 risque de tourner en sa défaveur. La thèse de tireurs, autres que ceux de la garde présidentielle semble se confirmer. Les autopsies des victimes révèlent des calibres de balles différents de ceux des kalachnikov utilisés ce jour là par la garde. Des Mat-49 seraient à mettre en cause. D’autre part, l’attitude d’Andry Rajoelina pose aussi question. Il aurait dû monter vers le Palais aves Roindefo Monja, mais un de ses proches l’a pris à part et après leur conversation, il disparaîtra. Enfin, la chaîne de commandement a connu une faille qui se situe quelque part entre le ministre des forces armées de l’époque et les officiers. Tous ces éléments seront rendus publics en cas de procès. Si Marc Ravalomanana réclame une enquête internationale avec insistance, ce n’est sans doute pas par hasard.  

 

Le président de la HAT se trouve exactement dans la même position que son prédécesseur, il y a un peu plus d’un an : isolé et entouré d’incapables qui le poussent à sa perte. Ces derniers ne veulent pas d’un rapprochement pacifique avec l’opposition car ils profitent largement du système. Ceux qui récusent la violence sont donc mis sur la sellette. L’armée commence à prendre ses distances. Les mêmes causes produisant les mêmes effets, Andry Rajoelina connaîtra sans doute à brève échéance le même sort que Marc Ravalomanana. Il n’y aura pas de coup d’état, tout juste un «changement extraconstitutionnel». Comment ça, c’est la même chose ? La seule possibilité qui reste au président de la HAT pour retourner le cours des évènements serait d’annoncer qu’il ne présentera pas à la présidentielle, comme il l’a d’ailleurs proclamé dès janvier 2009. Il se repositionnera ainsi comme responsable d’une simple transition et annihilera les accusations de dictateur en devenir. Pour être respecté, il faut se respecter soi-même, c’est-à-dire tenir sa parole ou sa signature. Le temps est court, très court, pour prendre la bonne décision. La fin de la période d’incertitudes approche très vite de toute façon. Pour le meilleur ou pour le pire !

 

Photo 1 : Nadine Ramaroson, la populaire ministre de la…Population n’est pas toujours souriante. Andry Rajoelina l’a appris à ses dépens le 2 avril. Mais quelle idée aussi de poser des questions qui fâchent ?

 

Photos 2 et 3 : La forêt de grues a laissé la place à un domaine diplomatique s’étendant sur plusieurs hectares, le plus grand implanté à Madagascar. Les Etats-Unis affichent leur intérêt et leur puissance.

 

 

Alain Rajaonarivony

 

 


Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

Mahery 15/04/2010 12:34



Bonjour,


permettez que je ne puisse pas adhérer à votre thèse Alain. En effet, sous prétexte de réconciliation nationale, on laisse passer de tels actes odieux cemme ces coups d'état, ce n'est pas
étonnant que l'Afrique est le champion du monde des putsches et putschistes en tout genre.... Non ! Il faut en finir avec ce sacro-saint "au nom du FIHAVANANA et réconcilation nationale" ! Un
crime est un crime et un coup d'état en est un ! Le jour où tous les penseurs et intellectuels bien pensants du monde admettent que ce crime-la ne doit pas être impuni, oui, ce jour-là, on pourra
parler de Réconciliation.... sinon, pourquoi ne pas graver dans le marbre (Constitution) que le coup état est permis ? Puisque s'en suivra à tous les "coups" une remise en selle de la
réconciliation de toute façon et rebelote jusqu'au prochain "coup" !!!! C'est ce qui se passe en Afrique depuis ces 50 dernières années d'indépendance..... et bizarrement, ou cuirieusement, ce
sont les pays anciennement colonies françaises qui s'illustrent à ce genre de coup d'état/réconciliation ! Comment ne pas alors, pointer du doigt l'ancienne mère patrie d'en être l'instigatrice
le plus souvent ?


Alors, oui : NON à l'impunité qui se cache derrière l'appel au FIHAVANANA !


Cordialement,



Razandry 12/04/2010 13:26


Mr Rajaonarivony, C'est bizarre quand même votre analyse sur Nadine Ramaroson : nous savons tous qu'elle est votre amie, qu'elle est trempée jusqu'au cou à ce coup d'état, qu'elle et son oncle ne
sont pas clean dans toutes ces histoire,.... et maintenant que la fin approche, vous voila en train de lui tailler un costume de la vierge immaculée de toute tâches (au propre et au figuré) dans
cette honte qu'a connu le pays durant un peu plus d'un an !?! Comme toute personne responsable de cette honte, Nadine doit payer : oui, elle doit payer car elle a été parmi les plus hauts
responsables des fomenteurs de ce coup d'état. Voila la seule Vérité que vous deviez écrire pour que les générations futures n'oublient pas et ne soient pas bernées par des faiseurs manipulateurs
de l'Histoire, car cette année 2009, hélas, fait partie de la partie honteuse de l'Histoire de Madagascar ! Alors, Mr Rajaonarivony, de grâce s'il vous plait, n'omettez pas ou ne minimisez pas le
rôle important que Nadine a pris dans ce coup d'état ! Ce n'est pas digne de vous ! Merci. Peu m'importe que vous ne publiiez pas ce post car il vous gêne peut-être, mais l'essentiel pour moi,
c'est que vous l'ayiez lu et preniez conscience du rôle et la responsabilité qui sot les vôtres dans tout ceci... Cordialement,


Alain Rajaonarivony 12/04/2010 14:48



Mais non! Je publie votre post!


Evidemment que Nadine est impliquée dans ce gouvernement! Et que nous avons des liens d'amitié (je l'ai écrit).


Mais les faits que je rapporte sont exacts. Comme dans toute organisation humaine, les prises de position sont dépendantes de la personnalité de chacun. Il n'y a jamais unformité, sauf de facade,
que ce soit dans la HAT, le TIM, le GTT, l'Arema ou autre... Si les extrêmes ne peuvent que se haïr (on a vu le résultat), la gauche de la droite n'est peut-être pas aussi éloignée de la droite
de la gauche. Et c'est cela qui donne encore l'espoir d'une possible réconciliation nationale. Dans une démocratie, ce rapprochement se fait naturellement quand la patrie est en danger. Mais dans
le contexte de quasi-guerre civile que connaît Madagascar, chacun devra se battre contre les extrémistes de son propre camp pour faire triompher la raison et la non-violence.


Il n'y a que 2 possibilités pour Madagascar de s'en sortir : soit un rapprochement des personnes sensées des 2 camps qui arriveront à faire passer une solution consensuelle, soit une victoire par
K.O. de l'un ou l'autre camp, avec ce que cela implique de sang, de violence et d'humiliations,... germes d'une nouvelle crise.



prettyzoely 10/04/2010 09:21



« L’ambassadeur américain, Niels Marquardt, sur le départ après 3 ans de mission à Madagascar, a profité de
l’inauguration de la nouvelle ambassade ce 2 avril pour mettre les points sur les i : «Pas d’élections reconnues sans réconciliation». Il répondait ainsi à Alain Joyandet, secrétaire d’état
français à la coopération, en visite-éclair le 30 mars et dont la position avait été résumée dans un communiqué : «La clé d'une sortie de crise consensuelle réside dans
l'organisation et la tenue d'élections crédibles dans les meilleurs délais possibles». La France n’arrivera donc pas à rendre obsolètes les accords de Maputo et l’acte additionnel
d’Addis-Abeba pour passer directement à la case «élections».


S’il est détesté par certains dirigeants putschistes, à qui il a dit leurs faits, il est par contre considéré un
défenseur de la démocratie par nombre de citoyens et laissera des regrets. »


Ce que tu dis là me conforte dans l’idée que seul un pays démocratique, en l’occurrence les USA, peut nous aider à sortir de cette grave crise. La question reste la même que j’ai posée chez
Maudigascar for sure : le feront-ils ?


http://maudigascar.blogspot.com/2010/04/letter-from-friend-to-us.html


Merci à toi également de nous raconter ce qui se passe là bas… 


bon week end !



rabezanany 09/04/2010 20:10



j'aime bien comment vous expliquez le déroulement des évenements sur Mcar


Meme après recoupage de plusieurs infos de plusieurs auteurs, le votre a son pesant


Vous voyez comment la suite ?Je veux dire, comment voyez- vous l'avenir proche