Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

7 février 2013 4 07 /02 /février /2013 08:39

 

7-Fev-Ambohitsorohitra.jpg

 

Les noms de ces petits animaux, si mignons et emblématiques de Madagascar, dérivent en fait du terme «lémure» désignant les spectres, les fantômes des morts, dans les croyances des Romains de l’Antiquité. Ces derniers les auraient aperçus parfois passer dans la nuit. Les lémures étaient fêtés à Rome au mois de mai. Les lémuriens procurant souvent l’effroi chez les villageois malgaches par leurs cris nocturnes, leur nom fut tout trouvé.

 

D’autres fantômes hantent aussi les nuits des politiciens malgaches, ceux des pauvres gens sciemment tués le 7 février 2009 devant le palais présidentiel d’Ambotsirohitra. Les dessous et le déroulement de cette journée d’horreur sont connus depuis longtemps. J’en ai même retracé les grandes lignes dans ce blog dès septembre 2010 (voir article : «Massacre du 7 février : auto-acquittement de la HAT»). La thèse du complot, avec des hommes qui ont tiré dans le dos des manifestants, a depuis été confirmée par le lieutenant-colonel Charles Andrianasoavina (le «commandant Charles»), un des acteurs majeurs du coup d’état du 17 mars 2009 (voir article : «Ce n’est pas encore le mot de la fin»). Ses révélations ont été reprises par les journaux et les sites d’informations. Les réseaux sociaux les ont commentées abondamment tout comme la population, les milieux politiques ou les chancelleries. Il a donné moults détails, y compris le nom du chef de ce groupe armé, qui serait le colonel Lilyson, un de ses alter-ego et commandant comme lui à l’époque (voir la lettre du colonel Charles, écrite et signée de sa main). Seule la justice malgache ne semble pas être au courant.

 

7-Fev--Lettre-de-Charles-impliquant-le-commandant-Lilyson.jpgLe sang versé ce jour là restera une malédiction pour le pays, tant que la justice ne sera pas rendue. Ce court article est écrit pour que ces morts ne soient pas une fois de plus manipulés par des politiciens sans scrupules. Le «commandant Charles» a demandé pardon «devant Dieu et le peuple malgache» (voir ses confessions sur le site de TanaNews). Pour l’instant, des «petits lémuriens» (tout petits, méprisés, des «bas-quartiers») rôdent dans la conscience, noire comme la nuit la plus profonde, des dirigeants de la Transition. Les âmes ne seront en paix que lorsque la lumière de la justice dissipera les ténèbres de la nuit.

 

A la mémoire de ces hommes et de ces femmes dont la vie s’est arrêtée ce jour là, car certains en ont décidé ainsi…

 

 

Alain Rajaonarivony

 

P.S. : photo célèbre récupérée sur TanaNews, qui l’a reprise d’ailleurs. Merci à l’auteur que je ne connais pas.

 

Document : lettre manuscrite du «commandant Charles» impliquant le commandant Lilyson dans le massacre du 7 février.

Partager cet article

Published by Alain Rajaonarivony
commenter cet article

commentaires

Olombelona tsotra 26/02/2013 02:56


Une émission qui resume assez bien une grande partie des origines de nos malheures.





http://www.youtube.com/watch?v=-_2o8P7IE8I