Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

17 novembre 2018 6 17 /11 /novembre /2018 22:29

 

 

Les Barea affrontent le Soudan ce dimanche 18 à Vontovorana. Bien que ce match soit sans enjeu majeur puisque la Grande Ile est déjà qualifiée pour la CAN, il est important pour les Malagasy de voir comment se passe l’intégration des nouveaux éléments comme Jérémy Morel (Olympe Lyonnais). Le défenseur lyonnais a de l’expérience et fait preuve de beaucoup d’application lors de ses entraînements avec ses nouveaux équipiers. On espère que les automatismes seront rapidement trouvés sur le terrain.

 

On dira juste un mot sur la CENI qui a sorti les résultats provisoires de la Présidentielle le 17 novembre à 18 heures, après avoir été sommée auparavant par le Premier ministre de procéder à la confrontation des PV. C’est bien à cause de ses dysfonctionnements et des anomalies avérées que ses déboires ont commencé avec les candidats qui se méfient d’elle désormais comme de la peste.

Voici ses résultats pour les 3 principaux champions :

 

- N° 12 Hery Rajaonarimampianina : 8,84 %
- N° 13 Andry Rajoelina : 39,19%
- N° 25 Marc Ravalomanana : 35,29%

 

Il y aura donc un second tour entre Andry Rajoelina et Marc Ravalomanana à moins d’un coup de théâtre, comme un carton rouge décidé par la HCC et l’annulation du scrutin puisque des requêtes ont été déposés en ce sens par le numéro 12. Il est peu probable que cela aboutisse mais sait-on jamais ? Madagascar est le pays endémique où ce qui est improbable ailleurs se réalise souvent. C’est ce qui fait notre spécificité, nous avons une faune, une flore et une classe politique uniques…

 

 

A l’heure même où la CENI donnait rendez-vous aux candidats pour une rencontre le 15 novembre, Marc Ravalomanana assistait tranquillement à un entraînement des Barea au stade de Mahamasina. Il a fait un brin de causette avec l’entraîneur Nicolas Dupuis, s’est fait présenté les joueurs et a offert une enveloppe (un sac plastique en fait) de 10 millions d’Ariary (à peu près 2.500 Euros) en soutien à l'équipe. Comme Jacques Chirac en 1998, il ne connaît pas grand-chose en football mais a la fibre populaire.

 

Le 16, les enfants du Père Pedro ont accueilli les Barea avec des chants pour leur entraînement au stade d’Akamasoa qui leur ont fait chaud au cœur. Le père Pedro est un authentique fan de foot et un ancien joueur. Comme beaucoup d’équipes dans le monde, les Barea prient ensemble avant un engagement.

 

Le 17 novembre, dans la matinée, le couple Rajaonarimampianina a reçu les Barea et leur entraîneur chez eux à Tsimbazaza pour leur témoigner leur appui et leur remettre la somme de 20 millions d’Ariary. Ils ont doublé la mise du numéro 25. Quelques heures plus tard, c’était au tour d’Andry Rajoelina  de convier l’équipe nationale pour discuter avec eux et les encourager, tout cela devant les caméras.

 

Devant tant de sollicitude, il n’est peut-être pas déplacé de demander enfin des infrastructures dignes de ce nom. En plaisantant avec les journalistes, Marc Ravalomanana a parlé même de remporter le Mondial. Pourquoi pas ? Nelson Mandela a soutenu à fond son équipe de rugby et l’Afrique du Sud remporta la coupe du monde en 1995 contre la Nouvelle-Zélande, donnée comme grande favorite. Au-delà du sport, ce fut aussi un symbole dans l’émergence de la nation « arc-en-ciel ».  Il peut y avoir une connexion positive entre politique et sport à condition que le souci du peuple prime sur la manipulation ou la récupération personnelle. Il faudra construire un stade avec un toit anti-pluie, des portiques d’entrée, des fauteuils et des toilettes aux normes pour que nos joueurs puissent recevoir les meilleures équipes sans se faire traiter « d’équipe de pêcheurs » qui jouent dans un « champ de patates » (dixit les Sénégalais)…

 

L’ancien président (le numéro 25 puisqu’ils sont tous anciens chefs d’état) a éludé la question de son pronostic sur le match Madagascar-Soudan. Je me risquerai à prévoir un 3 à 0 en faveur des Barea, bien que je n’ai pas les dons de prophétie du pasteur Mailhol (hum !…). Les Soudanais vont sûrement vendre chèrement leur peau. Mais il serait décevant que les Barea ne concrétisent pas leur supériorité sur le papier. Il semblerait qu’ils commencent même à servir d’épouvantail.

 

L’aventure de la CENI s’arrête pour l’instant, celle des Barea continue et elle passionne sûrement plus les Malagasy car elle est sympathique, avec beaucoup de valeurs positives comme le courage, la volonté, la solidarité, etc... Beaucoup d’entre eux vont crier demain «  Allez les Barea ! » sans distinction entre les partisans du 12, du 13 ou du 25, ni les autres numéros de 1 à 36.

 

Photo 1 : le Père Pedro et les jeunes d’Akamasoa ont reçu les Barea avec chaleur

Photo 2 : Ravalomanana avec les Barea le 15 novembre au stade de Mahamasina

Photo 3 : Les Barea ont remis le matériel qu’ils ont promis aux étudiants nécessiteux de Polytechnique de Vontovorona, avant leur match contre le Soudan.

 

Mise à jour du 18 novembre

Le capitaine des Barea, a lancé un appel sur Facebook, le 18 novembre au matin, pour que les Malagasy porte en prières l’équipe nationale et qu’elle soit un vecteur d’unité, d’amour et de solidarité pour le pays. « La nation est sacrée, que nous soyons tous unis » conclut-il!

 

 

Alain Rajaonarivony

 

Partager cet article
Repost0

commentaires