Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

6 novembre 2018 2 06 /11 /novembre /2018 15:39
Viva les Barea… et la diaspora…

 

La victoire des Barea sur la Guinée le 16 octobre 2018 au stade de Vontovorona fut une bouffée d’oxygène, un moment de joie authentique et de communion pour les Malagasy, dans un océan de misère, d’insécurité et d’appauvrissement généralisé. Madagascar était qualifié, pour la première fois dans son histoire, pour la CAN (Coupe d’Afrique des Nations), qui se déroulera au Cameroun à l’été 2019.

 

Les mêmes causes produisant les mêmes effets, ceux qui suivaient avec passion l’évènement depuis l’ancienne métropole avaient l’impression de revivre un peu la victoire des Bleus à la Coupe du monde trois mois plus tôt, le 15 juillet. Et ils virent aussi naître avec une certaine surprise les mêmes polémiques, mais en sens inverse et toutes proportions gardées.

 

 

 

 

En tweetant, « Les Réunionnais qualifient Madagascar pour la CAN », le journal sportif « L’Equipe » déclenche les réactions des réseaux sociaux. Ce qui rappelle ironiquement les propos de l'ex-joueur croate Igor Stimac, la veille de la finale de la Coupe du Monde : « Quelqu'un sait contre qui exactement on joue la finale ? Kimpembé (Congo), Dembélé (Mauritanie), Sidibé (Mali), Umtiti (Cameroun), Pogba (Guinée), Tolisso (Togo), Matuidi (Angola), Kanté (Mali), Nzonzi (Congo), Mbappé (Cameroun), Mendy (Sénégal), Mandanda (Congo), Fékir (Algérie) ». Au même moment, Il Corriere della Sera décrivait une sélection française « pleine de champions africains mélangés à de très bons joueurs blancs… »… Et qu’est-ce qu’on a entendu après des « l’Afrique est championne du Monde »…

 

Avec Romain Métanire (Reims, L2), William Gros (attaquant de Vitré, N2), Fabien Boyer (Grenoble, L2), Jérôme Mombris, Thomas Fontaine (Reims), la sélection des Barea est bien composée au 1/4 de Réunionnais, donc de Français, enfants de la diaspora de la seconde génération. Ce sont leurs parents ou leurs grands-parents qui sont malagasy. Et ce n’est pas l’arrivée confirmée de Jeremy Morel (Olympe Lyonnais, L1), dont le père est né à Diego-Suarez, et peut-être celle de Ludovic Ajorque (Racing Club Strasbourg, L1) en discussion qui vont améliorer les statistiques. Entre les « naturalisés » et les « expatriés » (les joueurs malagasy jouant à l’extérieur de la Grande Ile), Les Barea disposent maintenant d’un horizon et d’une expérience élargis qui leur faisaient défaut auparavant. Ils peuvent rivaliser avec les meilleurs. Et cela a été rendu possible grâce à leur entraîneur, Nicolas Dupuis, un…euh… Français.

 

Les réseaux sociaux, d’habitude équitablement répartis entre pro et anti-Français (les Iles Eparses et la colonisation ont laissé des traces), ont été, pour une fois, presque à l’unisson pour défendre l’unité des Barea. Pour résumer, être né ailleurs n’empêche pas d’être fier de ses racines. C’est reprendre un peu la philosophie de vie et la compréhension de la double culture de Charles Aznavour, à la fois représentant illustre de la chanson et de la langue françaises et ambassadeur de l’Arménie. Pour des insulaires plutôt fermés prompts à taper sur les Karana, Chinois ou Français, cette ouverture et cette tolérance méritent d’être soulignées. Et les réactions négatives sur un Jéremy Morel « opportuniste » qui viendrait au secours de la victoire émanaient bien plus souvent de tifosi de l’Hexagone ou d’Afrique que de l’Océan Indien.

 

Dans un pays désespéré, ayant perdu ses repères, Les Barea ont réussi l’exploit, outre de se qualifier pour la CAN, de réconcilier les Malagasy avec leur diaspora. Ils ont démontré que le saut qualitatif est possible quand la Grande Ile ne rejette aucun de ses enfants et fait appel aux meilleurs d’entre eux. Aux dirigeants politiques maintenant d’en prendre de la graine, si tant est qu’ils désirent vraiment le bien de Madagascar. Ce qui est envisageable  sur le plan sportif peut se réaliser dans le domaine économique, intellectuel, social ou moral. N’avoir comme principaux critères que la compétence et l’intégrité, même si c’est au grand dam des médiocres, des « fils de », des « voyants-voyants » (mahitahita) ou des CV bidons, permettraient à la diaspora de retrouver sa place et à Madagascar de décoller … Pour l’instant, il ne s’agit que de vœux pieux. Mais sait-on jamais, parmi ceux qui bataillent pour les Présidentielles du 7 novembre, peut-être que l’un ou l’autre serait tout d’un coup touché par la  grâce et aimerait voir son peuple quitter les bas-fonds des classements ? 4ème pays le plus pauvre de la planète, champion du monde de la déforestation en 2017, 22,1% de ses enfants (de 5 à 14 ans), soit 1,207 million  d’entre eux en situation de travail forcé, insécurité et corruption incroyables… Bon, bref, ce serait très bien si tous ces classements se renversent !…

 

 

 

Et pendant que ce temps, la Fédération Malagasy de Football (FMF), qui a déjà écopé de sanctions de la part de la CAF, après la bousculade devant le stade de Mahamasina ayant fait 1 mort et 41 blessés lors du match Madagascar-Sénégal le 9 septembre, récidive. Dans le pur style de la gestion gasy-gasy (les intérêts particuliers avant les intérêts de la nation), elle a sabordé les élections des nouveaux dirigeants de la Fédération qui auraient dû avoir lieu le 3 novembre, tant les ambitions sont aiguisées. Les Barea ont exprimé leur inquiétude et leur indignation dans un communiqué :

 

« Nous, joueurs et staff, apprenons que le Président en place et la FMF n’acceptent pas la sentence des votes des Présidents de ligue.

On nous dit que Doda ne souhaite pas, comme les textes l’obligent, à faire l’élection d’ici lundi prochain.

Nous risquons d’être suspendus par la FIFA. Ce qui implique que nous ne pourrons jouer contre le Soudan et perdons 3 POINTS et que nous risquons tout simplement de perdre notre qualification historique.

Le président Doda et la FMF (DTN entre autres) feraient bien d’organiser l’élection ce lundi.

Les Présidents de ligue voteront et décideront…

Nos efforts et notre travail ne doivent pas être gâchés par un ou deux hommes… attachés à leurs postes. 

BAREA TSY MAINTSY MANAO CAN 2019 »

 

Le lundi 5 novembre, le Ministère de la Jeunesse et des Sports convoque à une réunion de médiation et de conciliation tous les acteurs « pour l’intérêt national en général et celui du football malagasy en particulier »… Sans grand résultat ! Selon les textes, l’élection reportée aurait dû se tenir ce jour là… Elle aura lieu, après les élections présidentielles (premier ou second tour ?).

 

Pour oublier ces pratiques éloignées de la bonne gouvernance,  projetons-nous au soir du 13 juillet 2019. Si juste après la finale de la CAN, « L’Equipe » titre que les Réunionnais ont remporté la Coupe d’Afrique, pas de panique ! Cela signifiera simplement que Madagascar est consacré champion du continent. Il n’y aura pas de réaction nationaliste outrée car tout le monde sera occupé à faire la fête.

 

 Autant rêver jusqu’au bout ! Alors, Allez les Barea !

 

 

Photo 1 : L’équipe des Barea

Pour le match de Madagascar contre le Soudan le 18 novembre 2018, voici la liste des joueurs sélectionnés :

- Ibrahima Dabo (FC Gobelins)

- Jean Dieu-Donné Randrianasolo (CNaPS Sport)

- Toavina Rambeloson  (Arras Football)

- Pascal Razakanantenaina  (JS Saint-pierroise)

- Thomas Fontaine (Stade de Reims)

- Jérôme Mombris  (Grenoble)

- Romain Métanire (Stade de Reims)

- Mario Bakary (Fosa Juniors FC)

- Tobisoa Njakanirina  (CNaPS Sport)

- Ibrahim Amada  (MC Alger)

- Marco Ilaimaharitra  (Charleroi)

- Dimitry Caloin  (Les Herbiers VF)

- Arohasina Andrianarimanana (Kaizer Chiefs)

- Zotsara Randriambololona (Royal Antwerp)

- Rayan Raveloson (ES Troyes)

- Andria Carolus  (Ohod Club)

- Faneva Andriatsima  (Clermont Foot)

- Lalaina Nomenjanahary (Paris FC)

- Paulin Voavy (Misr El Maqasa)

- William Gros (AS Vitré)

- Rinjala Raherinaivo (FC Sion II)

- Njiva Rakotoharimalala (Sukhothai)

 

Photo 2 : Le tweet de “L’Equipe” : Les Réunionnais qualifient Madagascar pour la CAN

Photo 3 : communiqué des Barea le 3 novembre 2018

 

 

Photo 4 : Et pour terminer, la réponse humoristique d’un Français connaissant bien l’Afrique, après la Coupe du Monde et les critiques sur les Bleus africains. Jamais la FMF n'agirait comme cela, n'est-ce pas?

 

Mise à jour du 10 novembre 2018

La liste officielle des joueurs qui affronteront le Soudan est sortie le 8 novembre. L’arrivée de Jeremy Morel est confirmée. Un certain nombre de joueurs des clubs locaux (Fosa Juniors FC, Cnaps sport, As JET MADA), feront aussi partie du regroupement.

Alain Rajaonarivony

 

Partager cet article
Repost0

commentaires