Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 00:09

 

 

Dans une interview accordée au site 24/24.mg le 30 novembre, le nouveau directeur de la FCE (réseau Fianarantsoa-Côte Est), Gaspard Ranaivoarijao, considère que la circulation des trains sur la FCE ne pourra pas reprendre tant que tous les impératifs de sécurité ne seront pas respectés. Pour l’instant, dit-il entre autres, les techniciens étrangers chargés de former les cheminots à la conduite des GECo (immatriculées BB série 1500), des machines qu’ils ne connaissent pas (- ils ont toujours utilisé des Alsthom* -), sont bloqués à cause de la fermeture des frontières due au Covid-19.

 

Photo 1 : capture d’écran lors de l’interview du directeur de la FCE à 24/24.mg

C’est une décision technique normale. Mais nous sommes à Madagascar, et elle devient très courageuse tant les pressions politiques et l’attente de la population sont nombreuses pour faire reprendre le trafic. Cette dernière avait déjà espéré le train pour la saison des letchis, dont les prix se sont écroulés dans la région, faute de pouvoir être acheminés vers les centres urbains.

 

Photo 2 : La GECo BB 1501 au dépôt de Fianarantsoa en novembre 2020

Au-delà des explications du responsable de ce réseau, on peut ajouter que le ministère des Transports n’a toujours pas débloqué l’achat des pièces nécessaires pour permettre l’adaptation du frein à vide sur les GECo. Et la seule Alsthom, l’Ad12B immatriculée BB246, est, elle aussi, immobilisée, en attente de pièces. Le ministère aurait bien acheté des pièces détachées, mais seulement pour les Ad12B de Madarail.

Le président Andry Rajoelina, qui s’apprête à inaugurer la mise en service des GECo BB 1501, 1502 et 1503, n’est, semble-t-il, pas au courant de la situation.

 

Photo 3 : l’enthousiasme à l’annonce du retour du train a amené les paysans à effectuer un travail communautaire pour nettoyer la voie ferrée (photo FB).

Dans l'attente de ces pièces, les GECo restent pour l'instant au dépôt, ce qui est la décision la plus sage pour éviter un déraillement ou un incident dramatique.

Alain Rajaonarivony

* Ndlr : voir article précédent : TGV en mode diesel année 60 ou vrai TGV?

Partager cet article
Repost0

commentaires