Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

10 septembre 2021 5 10 /09 /septembre /2021 12:09

 

 

En 2003, Madarail achetait des Alsthom AD12B (1200 cv) ex-Portugal, d’occasion mais entièrement réhabilitées, au prix de 500.000 Euros pièce afin de  relancer le trafic ferroviaire sur l’axe Tana-Tamatave.
 

 

Photo 1 : article de presse relatant l'achat des Alsthom Ad12B en 2003

 

 

En 2008, Madarail montait en puissance et en gamme en recevant 5 locomotives neuves Sifang SDD9 Ad18 (1800 cv), de construction chinoise et qui ont coûté 6 millions de dollars, payées pour moitié, 3 millions Usd,  par  la Banque Mondiale et l’autre moitié par la Banque Européenne d’Investissement. Chaque Ad18 neuve revient donc à 1,2 millions de dollars.
A l’époque, un responsable de Madarail me révélait que la compagnie n’a pas cherché à réhabiliter les Alsthom AD16B (1600cv) héritées de la RNCFM, dont la réparation aurait pratiquement coûté le prix d’une Ad18 neuve. Une AD16B neuve revient à près de 2 millions d’Euros.

 

En mars 2021, deux GE UM6-B, des locomotives de manœuvre de 700 cv, ont été débarquées au port de Tamatave en provenance de  l’Afrique du Sud. Elles sont d’occasion mais entièrement réhabilitées, mises aux normes pour les réseaux de Madagascar et ont été immédiatement mises en service. On trouve les mêmes modèles, dans le même état, en vente pour 375.000 Dollars chez des prestataires ferroviaires. Madarail prévoit encore d’en acquérir deux autres.

Photo 2 : Annonce publicitaire d'un fournisseur ferroviaire pour des GE UM6-B

 

 

En 2020, la FCE a pris possession de 3 locomotives GE U10B de 1500 cv, datant de 1964, achetées à la société espagnole Feve. Les cheminots espagnols disent sur leurs forums qu’elles ont été cédées à un prix d’ami, dérisoire, étant donné leur état (elles devaient être bientôt arrêtées) mais les mises à niveau et adaptation aux normes (frein à vide et attelages)  n’ont pas été effectuées (voir article : "Madagascar : TGV en mode diesel années 60 ou vrai TGV?"). En ce mois de septembre 2021, elles ne sont toujours pas opérationnelles, bien que le président Andry Rajoelina lui-même ait procédé à leur inauguration, le 5 mai 2021, à la gare de Fianarantsoa. La BB 1501 et 1503 dorment au dépôt depuis presque un an, la BB 1502 ne peut travailler qu’attelée en tandem avec l’Alsthom BB 246 qui assure le freinage de la rame.

 

 

Photo 3 et 4 : Discussion de cheminots espagnols sur les GE U10B vendues à Madagascar pour "4 pesetas" et l'arrivée de la BB 1501 à Fianarantsoa en novembre 2020. Elle n'est toujours pas en service actif en septembre 2021.

 

 

Toujours sur les forums des passionnés de trains, il est mentionné les prix des locomotives que la Feve vendait  par lot, il y a quelques temps (du temps de l’achat des GE U10B par la FCE) :

- 2 Ad16B monocabine de 1981 : 185 602 Euros, soit 93 000 Euros la locomotive.

- 2 Ad 16B bicabines de 1985 : 522 191 Euros, soit 261 000 Euros pièce.

Ces machines font 1600 cv et ce sont les AD16B monocabine qui étaient pressenties pour la FCE depuis 2015. Elles sont pratiquement identiques aux AD12B (à la puissance du moteur près) utilisées par la RNCFM à partir de décembre 1972 (date de livraison des BB 221 et 222).

 

Photo 5 : Discussion sur les forums de "Passions métriques et étroites" sur les prix des Alsthom Ad16B d'occasion de la Feve.

 

 

Pour moins d’un million d’Euros, on peut donc avoir 2 locomotives d’occasion mais entièrement réhabilitées qui peuvent désenclaver une région entière, en permettant à des dizaines de milliers de paysans de sortir leurs productions. Ce n’est pas cher payé pour relancer l’économie d’une région et permettre à des milliers de familles de mieux vivre. Encore faut-il acheter des locomotives opérationnelles…😊

Cet article est dédié aux cheminots qui continuent de faire tourner le train, parfois avec de petits moyens comme sur la FCE, ainsi qu'aux citoyens (nombreux) considérant le rail comme un instrument de développement puissant. Ils attendent de l’Etat qu’il fasse du réseau ferré une priorité, afin de laisser aux générations futures un outil performant...😊

 

Alain Rajaonarivony

 

Partager cet article
Repost0

commentaires