Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Alain Rajaonarivony
  • Contact

Profil

  • Alain Rajaonarivony

Recherche

12 janvier 2022 3 12 /01 /janvier /2022 22:19

 

1ère partie : Madarail, Cendrillon aux nouveaux habits

 

 

 

Comme Cendrillon, Madarail est une ancienne pauvre. Depuis un changement de management en 2009, ses machines étaient moins correctement entretenues. Les révisions étaient parfois effectuées avec des pièces adaptées et non d’origine, et pas toujours en temps et en heure. Les employés se plaignaient de pressions diverses pour les faire rouler malgré tout. Le déraillement d’un train de voyageurs le 3 août 2018, qui a fait plusieurs blessés et trois morts, ne s’est pas produit par hasard. Puis arriva le mois de janvier 2019, où une bonne fée s’est penchée sur l’entreprise. Par un coup de baguette magique, le prince charmant vint et Cendrillon entra au palais avec le prince. Son statut changea. Oui, Madagascar est le pays de belles histoires miraculeuses !...😊

 

 

 

Photo 1 : Décembre 2021 au Mexique : Les AD 1901, 1902 et 1903 sont embarquées direction Tamatave. Arrivée prévue : Février 2022.

 

 

Et donc, l’année 2022 verra le renouveau de Madarail, qui a pu enfin commander du matériel roulant. Quatre nouvelles locomotives EMD G20-3 de 1900 cv et 6 voitures-voyageurs, fabriquées par Ferrovias Del Bajio S.A de C.V, à San Luis Potosi, au Mexique, vont bientôt débarquer à Tamatave. Et quand on dit « nouvelles », cela veut bien dire « neuves ». Elles viennent d’être fabriquées spécialement pour le réseau. Qui plus est, ces équipements sont aux dernières normes technologiques.

 

 

Photo 2 : Tableau de bord de la locomotive G20-3 AD19

 

 

Pour faire respecter son cahier de charge avec ses spécificités techniques propres, Madarail s’est adressé à un prestataire ferroviaire réputé,  la société sud-africaine «African Railway Systems». Cette dernière s’est ensuite tournée vers son partenaire, la «Ferrovias Del Bajio S.A de C.V» pour la construction proprement dite des EMD G20-3 et des voitures-voyageurs.

 

Photo 3 : Tableau de l'Annexe 2 de l'Avenant n°7 avec le prix des locomotives EMD G20-3 AD19.

 

 

- D’après l’annexe 2 de l’avenant n°7, à la « Composante Matériels Roulants », une locomotive G20-3 revient à 5.692.000.000 Ar, soit au taux officiel de 4200Ar/1 Euro appliqué dans l’accord, à 1,4 million d’Euros. A l’époque, au moment de la signature de l’avenant (6 février 2020), le taux était plutôt autour de 3700Ar/1 Euro…

 

- Une voiture-voyageurs coûte 850.000.000 d’Ariary, soit 202.381 Euros.

Il y en a six (2 de Première classe et 4 de 2nde classe) en cours de finition.

 

 

Photo 4 : Trois des six voitures-voyageurs en cours de finition à San Luis Potosi, en janvier 2022.

Photo 5 : Suite de l'Annexe 2 avec le prix des voitures-voyageurs.

 

 

Trois locomotives EMD G20-3  (immatriculées AD 1901, 1902 et 1903) sont parties du Mexique depuis décembre 2021 et devront arriver à Tamatave en février 2022. La 4ème (l’AD1904) sera livrée en même temps que les voitures-voyageurs, quelques mois plus tard.

 

Concernant les 2 locomotives GE UM6B, arrivées à Tamatave en mars 2021, elles reviennent, toujours d’après l’Annexe 2, à 1 milliard 575 millions d’Ariary, soit, avec le taux appliqué de 4200Ar/1 Euro,  375.000 Euro. Si l’on ne tient pas compte de l’écart de change, cela correspond au prix d’une locomotive du même modèle dans le même état sur Internet.  (voir article : «Le prix des locomotives, le prix du développement»).

 

Ces 2 locomotives ne sont pas neuves (elles datent de 1973) mais ont été totalement reconditionnées. Arrivées d’Afrique du Sud, elles sont rentrées immédiatement en service avant même d’être immatriculées (BB 711 et BB 712). C’est la BB 712 qui a déraillé le 12 décembre 2021, heureusement sans trop de casse pour la machine mais avec plusieurs blessés parmi les passagers non répertoriés (« pas dans la voiture voyageurs » selon Madarail).

 

 

Photos 6 et 7 : L'enquête sur le déraillement de la BB 712 est en cours. Les cheminots craignent que cela ne retombe encore sur eux. Certains d'entre eux considèrent que le convoi aurait pu être trop chargé.
Composition de la rame ce jour-là (document Madarail) :
- 2 K35 (wagons couverts chargés de vivres frais)
- 3 DK (fourgons à bagages voyageurs)
- 1 ZR (voiture Soulé) avec 80 passagers.

 

 

Le matériel commandé en 2020 pour Madarail et livré en 2021 et 2022 sera composé de :

-  2 GE UM6B :      375.000 x 2 =   750.000

- 4 EMD G20-3 : 1.403.000 x 4 = 5.612.000

- 6 v.voyageurs :    202.381 x 6 = 1.214.286

Pour un Total de  7,6 millions d’Euros (7.576.286   Euros)

ou 31,8  milliards d’Ariary (31.823.400.000  Ar).

 

Photo 8 : Chapitre 1.4 de l'Avenant n°7. No comment!

 

 

Tout ce matériel a été payé par l’Etat malagasy comme l’explique bien le chapitre 1.4 de l’avenant n°7 signé le 6 février 2020 entre les ministres des Finances, celui des Transports et Madarail et qui n’a pas été rendu public.

 

A cela s’ajoute la Révision Générale de 3 Sifang SDD9 AD19 (4.603.000.000 Ar), et la révision intermédiaire de 5 Alsthom AD12B (2.000.000.000 Ar) payées elles aussi par l’Etat malagasy, comme il est toujours stipulé à l’article 1.4. Seule la révision d’une Asthom AD16B (1.008.000.000 Ar) semble être à la charge de la société, à moins que ce ne soit un oubli du rédacteur… 😁

 

Madarail devrait encore commander 2 GE UM6B et 11 EMD G20-3, normalement à sa charge. Mais par un mécanisme ingénieux que j’ai décrit dans un précédent article (voir : «Le chemin de fer à Madagascar : un combat pour les générations futures»), il se pourrait très bien que ce soit l’Etat qui doive avancer les fonds.
 

 

Après avoir été aussi généreux avec une entreprise où l’Etat ne dispose que de 25% des parts (le reste appartenant à des intérêts privés), on pourrait s’attendre à ce que le gouvernement soit royal avec la FCE, une société à 100% à capitaux étatiques.

 

A suivre

 

Prochain article : La FCE, Cosette en guenilles

 

Alain Rajaonarivony

Partager cet article
Repost0

commentaires